Ouaga24

La passion de l'info

Quoi de neuf à Kosyam?

Burkina: Le Président du Faso encourage les Douanes du Burkina Faso

Share Button

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience le 06 janvier 2015, le Directeur général des Douanes du Burkina, Monsieur Adama SAWADOGO.

Selon Monsieur SAWADOGO, c’était l’occasion pour le Président du Faso « d’encourager l’institution douanière pour le travail déjà fait au quotidien et surtout, donner des conseils très avisés » par rapport à la mobilisation des ressources. « Vous savez que notre administration contribue pour beaucoup au niveau des recettes propres de l’Etat. Il était important qu’il nous rencontre pour nous donner des conseils. Il a été élu sur la base d’un programme et celui-ci a besoin d’être financé. Il a vu juste en nous convoquant ce matin pour nous encourager à mobiliser d’avantage les recettes », a expliqué le Directeur général des Douanes à sa sortie d’audience.
Monsieur Adama SAWADOGO a ensuite indiqué qu’à l’heure actuelle, « son institution est à 91% de taux de réalisation ». Il a assuré que « l’ambition était de faire mieux, mais les périodes difficiles que le Burkina a traversées ont fait en sorte que la plupart des gros importateurs ont été littéralement pillés ». Conséquence, ces derniers ne cherchaient plus à constituer des stocks sur le territoire national, mais avaient des entrepôts dans des pays portuaires. Il y a eu aussi la baisse du prix des hydrocarbures. « Quand on pense que les recettes sur les hydrocarbures représentent 35 à 40% des recettes douanières, on imagine que nous avons enregistré des pertes que l’on peut estimer à 12 milliards de FCFA. A cela, il faut ajouter la suspension de l’importation du sucre pendant le carême qui a été un facteur limitant dans le recouvrement des recettes douanières », a confié le premier responsable des Douanes du Burkina.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso
[metaslider id=1560]

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.