Burkina: le chef des « kogleweogo » face à ses éléments à Boulsa

Share Button

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, a rencontré les groupes d’auto-défense ‘’Koglgwéogo’’ de Boulsa, le lundi 25 avril 2016. L’objet de cette rencontre était de les inviter au respect des textes et à se conformer aux lois de la République.

koglewegoC’est par une visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses de Boulsa, que le Ministre d’Etat Simon Compaoré a entamé sa visite dans cette localité. Partout, où il est passé, il a décliné l’objet de sa présence et a sollicité les bénédictions et accompagnements des notabilités. Face aux Koglwéogo de Boulsa, le Ministre en charge de la sécurité intérieure, a eu un échange franc et direct.

Sous un soleil de plomb, Simon Compaoré, a salué la forte mobilisation des membres des groupes d’auto-défense et s’est dit satisfait des actions positives qu’ils ont réalisées. « Nous avons reconnu avec les participants à cette rencontre, que les Koglwéogo sont une trouvaille populaire qui mérite d’être saluée dans le cadre des Initiatives locales de sécurité (ILS). Ces Koglwéogo ont à leur compteur des acquis certains qui ont pu conforter l’action du gouvernement et des forces de sécurité », s’est réjoui le ministre Compaoré. Cependant, il reconnaît qu’il y a eu des dérives de la part de certains groupes d’auto-défense. « Les nombreux dérapages que nous avons constaté sur le terrain, sont dû au fait de certains koglwéogo, qui, parfois, ont abouti à des morts d’hommes.Nous attirons votre attention que nous sommes dans un état de droit ; les lois doivent être impérativement respectées car la vie humaine est sacrée », a martelé Simon Compaoré.

Pour ce faire, il a invité les Koglwéogo à savoir raison garder, collaborer avec les forces de défense et de sécurité. Il les a aussi exhorté à faire confiance aux institutions républicaines. A la suite du ministre d’Etat, les responsables des groupes d’auto-défense, prenant la parole, ont salué cette démarche de Simon Compaoré, et ont expliqué que, de par leurs actions, ils ont pu réduire le taux de criminalité à Boulsa. Ils ont pris l’engagement de se montrer exemplaires et de respecter les lois de la République. Avant de quitter Boulsa, le ministre en charge de la sécurité intérieure est allé visiter le siège des Koglwéogo de la localité. Il les a suggéré de se doter d’un récépissé de reconnaissance pour être en règle vis-à-vis de l’administration.
La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI




REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.