Ouaga24

La passion de l'info

Politique Sécurité

Affaire Auguste Barry: « il voulait faire un coup d’Etat les 29, 30 et 31 décembre 2017  » MOCAD

Share Button

Dans la matinée du lundi 8 janvier 2018, le président du mouvement citoyen pour l’ancrage de la démocratie (MOCAD), Rahouf Bayiré, a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a affirmé avec assurance que le colonel Auguste Denise Barry est l’homme qui voulait fomenté un coup d’Etat les 29, 30 et 31 décembre 2017.

Situation nationale oblige, le président du mouvement citoyen pour l’ancrage de la démocratie (MOCAD) s’est prononcé sur l’ouverture d’une information judiciaire et les autres chefs de complot et d’incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir à l’encontre du Colonel Barry Auguste Denise (…). « Le complot conduit par le Colonel Barry est avéré. Ce sont les agents qu’il avait recruté pour mener le putsch les 29, 30 et 31 décembre 2017 qui l’ont dénoncé et personne d’autres », a déclaré Rahouf Bayiré qui condamne « énergiquement » cette atteinte à l’ordre constitutionnelle du pays. Dans cet ordre d’idée, le conférencier n’a pas caché sa déception : « Nous sommes découragés du Colonel Auguste Denise Barry. Un acteur fort de la transition, quelqu’un que moi-même je suis allé accueillir à l’aéroport parce qu’il était fort, un bon ministre. On ne peut pas comprendre pourquoi il se rétrocède pour faire un coup d’Etat ».

Selon son argumentaire, en plus des preuves tangibles, le parquet aurait retrouvé une forte somme d’argent chez ce dernier. « Si un haut gradé burkinabè reçoit une forte somme d’un autre haut gradé c’est pour qu’il fasse quoi ? », s’interroge-t-il.

D’après M. Bayiré, des OSC ont contacté le MOCAD avec pour objectif d’organiser des mobilisations à travers le pays. Lesquelles mobilisations coïncidaient avec les dates choisies par le Colonel pour aller à l’action, selon ses dires. « Nous avons fait remonter l’information », assure-t-il. Toutefois, il dit être indigné par le comportement de ces OSC : « D’habitude lorsqu’elles ont une activité, elles communiquent. Mais cette fois-ci, elles n’ont pas dit mot ni à la radio et encore moins sur les réseaux sociaux. Pourquoi se cacher pour faire une activité ? Où est-ce qu’elles ont eu l’argent pour louer des cars pour la circonstance ? ». Le MOCAD n’a jamais loué un car pour une quelconque activité. C’est du moins, ce qu’a confié son président. « Vous pouvez le vérifier auprès des sociétés de transport enn commun. On n’a même pas cet argent », soutient-il.

Pas un mot en revanche n’a été dit sur l’identité des OSC impliquées dans la tentative de coup d’Etat. « On ne peut pas donner des noms. C’est une enquête qui est en cours. Soyez rassurés, nous avons donné les noms à ceux qui doivent faire l’enquête », a-t-il simplement indiqué.

Lire la suite sur lefaso.net

Ajouter un commentaire

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.