Affaire de l’enregistrement Soro-Bassolé: le gouvernement Burkinabé réagit , Abidjan jubile…

Pendant longtemps rester muet après la divulgation des supposées écoute téléphoniques entre le Général Djibrill Bassolé et Guillaume Soro sur le putsch du 16 septembre 2015,le gouvernement burkinabé a réagit  par l’entremise du ministre en charge de la sécurité .

 

En effet au cours d’un point de presse dans la capitale burkinabé ce 26 novembre Alain Jean-Claude Zagré a confié a la presse qu’il a entendu parler de cette bande sonore qui« circule sur les téléphones portables », mais ne l’a pas écoutée. « Personnellement, je ne l’ai pas entendue », dit-il, ajoutant que « je ne sais pas si c’est authentique ou pas . J’ai écouté la bande sonore originale, mais je ne sais pas si ce qui circule est la bonne ».  Mais le ministre confirmera  ensuite qu’il ya bel et bien une écoute téléphonique entre Djibrill Bassolé et le président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Cette bande qui est sous la main des autorités est-elle authentique ? Le ministre a répondu que « ce n’est pas net »et que cet audio est en train d’être authentifié. C’est ce qui, explique-t-il, justifie le silence observé par le gouvernement burkinabè jusque-là. « Même si j’ai écouté une bande actuellement, on est en train de l’authentifier », affirme-t-il.

Domicile de Soro. Toujours dans le cadre de l’enquête sur le putsch du 16 septembre 2015, une maison, supposée appartenir à Guillaume Soro, a été perquisitionnée. Qu’en est-il ? Répondant à la question, le ministre délégué à la sécurité affirme que cette maison n’appartient pas au président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

« Cette maison appartient à l’Etat burkinabè. C’est une maison qui lui (Guillaume Soro, NDLR)a été prêtée, il en a fait usage pendant longtemps, ça donne l’impression que ça lui appartient, mais jusqu’à preuve du contraire, ça appartient à l’Etat », a détaillé Alain Jean-Claude Zagré.

Si les propos du ministre de la sécurité ne sont pas perçu comme une disculpation coté Burkinabé ,du coté d’Abidjan le camp Soro Guillaume qui attendait cette occasion à déjà annoncé les couleurs en laissant entendre que le Burkina Faso aurait disculper le président de l’assemblée ivoirienne. Sur son site internet on peur lire  « Prétendues écoutes téléphoniques entre Guillaume SORO et Djibril BASSOLE: LE BURKINA FASO DISCULPE GUILLAUME SORO ». 

En cette période de désinformation et de manipulation de l’information , la conférence de presse du ministre délégué de la sécurité du Burkina Faso confirme bien un certain nombre de faits, que nous savions depuis toujours et que Guillaume Kiagbfori SORO a clairement affirmé dès les premières heures de la cabale.

Le ministre Alain Jean-Claude Zagré indique que:
1- Comme le PAN L’a toujours affirmé le domicile perquisitionné à Ouagadougou n’est pas la résidence privée de M. Guillaume SORO;

2-la prétendue écoute téléphonique publiée par Théophile Kouamouo et consorts n’est pas authentique. Le gouvernement burkinabè n’en a pas connaissance, ne la certifie en aucune façon et doute de sa véracité.

3- une conversation a bel et bien eu lieu entre Guillaume SORO et Djibril Bassole, mais la teneur des échanges n’est pas nette et le Gouvernement veut authentifier cette interception téléphonique.

4-Parmi les personnes mises en cause nommément pas la Commission spéciale d’enquête, le nom et prénoms de Guillaume Kigbafori SORO ne figurent nullement.

Ainsi, la vérité a fini par triompher du mensonge. La conjuration est en train de prend l’eau de toutes parts. Ce n’est que le début de la fin pour les apprentis-sorciers qui avaient commencé à jubiler en dansant autour du cercueil politique de Guilaume Kigbafori SORO »

Comme on peut le constater cette affaire est loin d’être fini.

 

 

 

Share Button
The following two tabs change content below.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.