Affaire recadrage du Premier Ministre Isaac Zida: le MPP dément

Ceci est un communiqué du service de communication du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), relatif aux informations selon lesquelles Roch Marc Christian Kaboré aurait fait une mise au point au Premier ministre Isaac Zida par rapport aux écoutes téléphoniques entre Guillaume Soro et  Djibrill Bassolé. 

Une rumeur persistante fait état d’un « recadrage » que le Président élu du Faso aurait opéré à l’endroit du Premier Ministre Yacouba Isaac ZIDA, suite à la sortie médiatique de ce dernier à propos des écoutes téléphoniques entre Guillaume SORO, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et Djibril BASSOLET , ex Ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso.

Dans une interview accordée à la radio SAVANE FM et reprise par de nombreux médias, le Chef du Gouvernement jugeait authentique la bande sonore contenant les propos de ces deux hommes qui évoquaient dans leur conversation le coup d’Etat manqué de septembre 2015.

Des informations circulant sur les réseaux sociaux notamment stipulent que le Président élu du Faso Roch Marc Christian KABORE aurait signifié sa désapprobation au Premier Ministre ZIDA suite à cette prise de position publique.

Nous démentons catégoriquement ces allégations totalement infondées. Le Président élu du Faso comme on le sait n’a pas encore pris fonction et ne saurait par conséquent s’immiscer dans la gestion des affaires par le Gouvernement de la Transition.

C’est pourquoi nous appelons les populations au calme et à la sérénité face à ce type d’information dont le but est de mettre à rude épreuve la cohésion nationale au sortir d’une élection couplée jugée exemplaire par les acteurs nationaux et la communauté internationale et porteuse d’un lendemain meilleur pour le peuple burkinabè.

Le Département Communication, Presse et TIC

 

Share Button
The following two tabs change content below.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.