Agression de parent d’élèves: Le ministère de l’éducation tient à rassurer que justice sera rendue

Le 24 janvier 2019 une directrice d’école a été agressée à Mogtédo dans le Ganzourgou. Plus tôt le 22 janvier 2019, deux enseignants de l’école primaire publique de Farakan A, à Bobo Dioulasso ont été agressés par des parents d’élèves.

En attendant que la Justice saisie puisse situer les responsabilités, le Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales tient à condamner avec la dernière énergie, ces actes dont les auteurs sont bénéficiaires du service public d’éducation.

Ces actes répréhensibles ternissent non seulement l’image de notre système éducatif mais aussi remettent en cause les valeurs de civisme que nous inculquons aux enfants.
Par ailleurs, le Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales rappelle qu’aux termes de l’article 5 du décret n°2016 926/PRES/PM/MATDSI/MJDHPC/MINEFID/MENA du 03 octobre 2016 portant protection du domaine scolaire, le domaine scolaire est inviolable et qu’aucun individu autre que les enseignants, les apprenants et les personnels qui travaillent dans les structures éducatives, ne peut y pénétrer à quelque moment que ce soit, sans autorisation du premier responsable de la structure éducative, à des desseins autres que de renseignements en rapport avec la vie scolaire.

Du reste, les articles 10, 11 et 13 qualifient d’atteinte physique et morale dans le domaine scolaire, les agressions physiques, les actes d’humiliation, les injures et les menaces quelle que soit leur forme portés contre un enseignant. De telles atteintes, sans préjudice des sanctions civiles et pénales conformément aux codes civil et pénal, sont passibles d’amende allant de 300 000 FCFA à 1 500 000 FCFA (article 14)

En outre le Ministère en charge de l’éducation tient à rassurer les acteurs de l’éducation qu’il suit la situation de près et fait confiance à la justice burkinabè quant à un règlement conséquent de ces incidents.

DCPM/MENAPLN

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.