Attaque à Nassoumbou: la réaction de nos politiques

Share Button
Le vendredi 16 décembre 2016, 12 soldats burkinabé sont tombés sous les balles des terroristes. Ils ont été accompagnés à leur dernière demeurre le mardi 20, avec une foule nombreuse venue s’incliner et soutenir les défuntes familles. Cela a été l’occasion de connaitre la réaction de nos politiques sur ce qui s’est passé.
Saran SEREME

J’ai tenue à aller m’incliner devant nos FDS tombées au Front du combat, dans des circonstances inexplicables et inconcevabables.
Quelle triste et douloureuse journée que celle d’enterrer ses Fils à la fleur de l’âge, fils dotés d’une expertise dans la lutte contre le terrorisme mais morts de manière incompréhensible face à ses mêmes assaillants terroristes.
Et pourtant, les compétences de nos Forces de Defense et de sécurité FDS, avec qui nous faisons corps, sont internationalement reconnues, magnifiées et recherchées pour stabiliser le reste du monde.
Cependant, nonobstant nos questionnements et incompréhensions naturelles face à ces différents massacres, nous nous devons faire corps et rester plus que solidaire avec nos FDS – nos BOYS. L’obligation nous est imposée pour notre survie de jouer notre rôle citoyen d’une police de proximité, dixit “le monde ne sera pas détruit par les méchants, mais par les bons qui regardent sans agir”.
En, outre, le devoir et courage de nous battre sans courber l’échine face à la volonté manifeste de déstabilisation de cette férule humiliante ou terrorisme, doit nous interpeller à l’unité d’action au delà de tout clivage politique, partisan et clanique pour apporter notre soutien aux autorités dirigeantes, pour la prise de décisions conséquentes et idoines, de mesures fortes pour le renforcement des capacités opérationnelles et d’encadrement de nos chers FDS sur le Front du combat.
Les erreurs sont humaines, y perséverer au dépens de la vie de nos enfants est diabolique.
Savoir se relever après une chute et continuer le combat pour retrouver sa dignité et l’honneur de ses fils bafoués est plus qu’un impératif pour le pays des Hommes intègres.
Unissons et coordonnons nos forces nationales et internationales pour le même combat, transcendons nos limites, transformons ensemble nos erreurs et faiblesses en opportunités de victoire et de stabilité sur les plans machiavéliques de l’ennemi vil et insidieux et méprisable.
Puisse Dieu le Tout Puissant nous renouveler et qu’il bénisse et veille sur le Burkina Faso.

Abdoul Karim Sango

Devant ce nouvel affront fait a notre nation et a son armée, je n’ai que les larmes des yeux pour pleurer. Les temps sont suffisamment critiques et demain les événements pourraient être pires , comme un seul homme soutenons nos FDS! Notre histoire enseigne que le peuple burkinabé a su se surpasser pour faire face a des situations plus complexes et nul doute que nous vaincrons! Les yeux tournes vers le commandant en chef, je veux le rassurer qu’il a le soutien du peuple. Il lui appartient de prendre les bonnes décisions et d’indiquer le port a atteindre pour contrer ces forces du mal qui fragilise notre nation! Dieu ait compassion de nos frères morts sur le terrain du combat ! Qu’Allah essuie les larmes de notre nation et des familles endeuillées!

Les 12 soldats tués dans l’attaque de Nassoumbou
Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.