Economie Société

Blocage site Bissa Gold : six personnes interpellées

Share Button

Au moins 6 personnes ont été interpellées mercredi matin par la police au deuxième jour des manifestations contre la société minière Bissa Gold.

Des centaines de jeunes de la ville de Kongoussi ont été violemment réprimés par la Compagnie républicaine de sécurité pour avoir bloqué le trafic des bus de la société minière Bissa Gold sur la route nationale N 22 depuis mardi matin.

« Nos éléments ont été déployés depuis hier (mardi) 15 heures pour d’abord négocier avec les manifestants afin qu’ils lèvent les barrières.

Mais malgré les efforts de tous, ils sont restés sur leurs positions empêchant donc les cars de Bissa Gold de circuler depuis hier. La nuit, nous avons encore tenté de les amener à la raison en vain.

C’est pourquoi nous sommes finalement entrés en actions ce matin pour les disperser et libérer la voie. Nous avons procédé à 6 interpellations et les auditions se poursuivent afin de situer les responsabilités de tout un chacun.

Le procureur de Kongoussi est informé et à l’issue des auditions, il lui appartiendra de donner la conduite à tenir. Mais dore et déjà, il faut signaler qu’ils ont affronté la police et un de nos éléments a reçu un coup violent » a expliqué à l’AIB, le directeur provincial de la police nationale du Bam, le commissaire principal Blaise Zangré.

Pour rappel, une crise de confiance oppose la société minière Bissa Gold aux jeunes de Kongoussi qui lui reproche de ne pas tenir ses engagements en matière de quota dans les recrutements des locaux.

Cette situation qui perdure depuis des mois entraine régulièrement des obstructions de la voie occasionnant des arrêts du travail sur le site minier.

Pour l’heure, un calme précaire règne dans la cité du haricot vert, après cette sortie musclée de la force publique dont certains riverains ont payé des frais.

 

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.