Burkina: “le Boulevard France-Afrique” devient “le Boulevard de l’insurrection populaire”




Les autorités burkinabè ont rebaptisé le ‘’Boulevard France-Afrique’’ menant au quartier huppé de Ouaga 2000, abritant le palais présidentiel en ‘’Boulevard de l’insurrection populaire’’ en souvenir du soulèvement populaire qui a vu la chute de Blaise Compaoré.

Un baptême qui entre dans la cadre de la commémoration du deuxième anniversaire du soulèvement populaire qui a entrainé la chute du président Blaise Compaoré. En rappel c’est cette voie qu’avait emprunté les insurgés pour se rendre au Palais présidentiel de Kosyam.

Cette route principale avait été réalisée grâce au soutien financier du colonel Mouammar Khadafi, l’ex-chef d’Etat libyen.

Le Boulevard France-Afrique qui débute au Nord, par la plaque du boulevard Moogo Naaba Wobgo ; autrement dit « rond-point de la patte d’oie » et se terminant au Sud par l’Avenue Norbert Zongo, s’appellera désormais « boulevard de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ». Par la même occasion, la place publique entre ce nouveau boulevard et celui de Norbert Zongo, a été rebaptisée « Place de la résistance populaire au putsch de septembre 2015 ».

c’est sur cette place publique, que se rassemblaient les manifestants contre la tentative du putsch par l’ex garde prétorienne en septembre 2015, devient donc ‘’Place de la résistance populaire au putsch du 16 septembre’’.

Présents à la cérémonie de baptême, les proches des victimes de ces deux évènements ont salué cette initiative conduite par le ministre en charge de l’administration et de la sécurité intérieure Simon Compaoré.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.