Burkina : coup de gueule du président Kaboré contre les magistrats

Share Button

Le président du Faso Roch Kaboré a rappelé samedi aux magistrats, «qu’ils doivent être les premiers à respecter les règles de droit», leur reprochant ainsi, la grève illimitée que le personnel judiciaire a décrétée sans préavis, pour protester contre le saccage du palais de justice de Manga.

«J’estime que des syndicats comme ceux des magistrats ne pouvaient aller en grève sans déposer un préavis parce qu’Ils doivent être des légalistes, les premiers à respecter les règles de droit. (…) En tant que garant de l’indépendance de la justice, je dis aux juges : +qu’ils sachent qu’ils ne sont pas au-dessus de la loi+», a affirmé samedi à Manga (100km, Centre-sud), Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait sur la grève illimitée décrétée jeudi, à la suite d’une autre de 72h, par le personnel judiciaire, pour dénoncer l’absence de prise de mesures énergiques, consécutives à la détérioration, le 8 juin, du palais de justice de Manga par une foule en colère.

Les manifestants reprochaient à la justice d’avoir arbitrairement incarcéré un jeune homme qui a eu une prise de bec avec un garde de sécurité pénitentiaire dans la rue.

Toutefois, le chef de l’Etat a condamné «avec la dernière énergie», cet acte d’incivisme, car selon lui, « il n’appartient pas aux populations de se faire justice elles-mêmes».

«Si nous ne respectons pas la loi, nous vivons comme si nous étions dans la brousse», a-t-il lancé, invitant au passage, les Burkinabè à comprendre «que la seule chose qui nous permette de vivre ensemble, c’est le respect de la loi».

M. Kaboré a soutenu que le gouvernement prendra toutes les dispositions aussi bien au niveau des juges que des autres services de l’Etat, pour que ces genres de situations ne se répètent plus.

D’après lui, la lutte contre l’incivisme doit se faire à travers la prise de mesures mais également de façon pédagogique.

Notons que le président du Faso séjournait à Manga, dans le cadre de de la signature de convention de cofinancement de la troisième phase du Programme national de gestion des terroirs (PNGT2-3) et de la cérémonie officielle de lancement de distribution d’intrants et de matériels agricoles de la campagne agricole 2017-2018.

Agence d’Information du Burkina