Politique Sécurité

Burkina Faso: création de la brigade spéciale des investigations anti-terroristes et de la lutte contre la criminalité organisée

Share Button

Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la présidence du Présidence du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

-Au niveau du ministère de la Sécurité, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a indiqué que le conseil a adopté un décret portant organisation, attribution et fonctionnement de la brigade spéciale des investigations antiterroristes et de la lutte contre la criminalité organisée. Il s’agit de rendre opérationnelle un pôle judiciaire spécialisé dans la lutte contre les infractions terroristes. Il était nécessaire d’avoir une police judiciaire spécialisée dans ce domaine d’où la prise de ce décret.

-Au titre du ministère de l’Economie et des Finances, le ministre en charge de la Communication a souligné que le conseil a finalisé un projet de loi sur le budget de l’Etat, exercice 2019. Étant donné que la session budgétaire s’ouvre le 26 septembre 2018 à l’Assemble nationale, le gouvernement a l’obligation de déposer le projet, le 25 septembre au plus tard. « Il s’agit de recette de 2237,42 milliard FCFA et des dépenses de 2503,59 milliards de FCFA. Par rapport à 2018, nous avons une hausse de recette budgétaire de 23% et une hausse des dépenses de 9,15%. Le niveau du déficit, lorsqu’on le rapporte au PIB nominale, projeté pour de 2019, est de 3% », a affirmé Rémis Dandjinou.

-Au titre du ministère de la Santé, le conseil a adopté un décret portant création d’un internat en chirurgie dentaire dans les hôpitaux du Burkina Faso. Le concours vise à avoir des spécialistes selon l’engagement du chef de l’état d’avoir plus de 800 spécialistes en 5 ans dans le domaine de la santé.

-Au niveau du ministère des transports et de la mobilité urbaine, le conseil a adopté un décret portant réglementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourd à l’intérieur des communes du Burkina Faso. C’est un décret qui va donner des cadrages par rapport à la circulation des véhicules poids lourds. Des arrêtés vont être pris par les communes et les gouvernorats afin de les rendre opérationnels.

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.