Burkina: grogne au MPP pour les municipales

Le moins qu’on puisse dire c’est que la semaine qui vient de s’achever a été mouvementé au MPP. En effet plusieurs gronde ont été observé au sein du partit au pouvoir . Petit tours d’horizons .




Des militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de l’Arrondissement n°11 de Ouagadougou dénoncent des irrégularités concernant des listes électorales pour les élections municipales prochaines. Ces derniers souhaitent que les responsables du parti tiennent compte le plus rapidement possible de ceux qui ont été toujours « actifs avec le MPP ». Balima Boubacar, ancien Député du Conseil national de la Transition (CNT) et Membre du Bureau politique national du MPP, dit regretter avec amertume le rejet par des responsables du parti, de la liste que la Commission a travaillée à mettre en place. Au nombre de ces responsables du MPP, le premier nom cité est celui du 2e Vice-Président, Simon Compaoré, par ailleurs Ministre de la sécurité intérieure. « C’est Simon Compaoré qui a dit de revoir la liste et repositionner d’autres personnes, des bailleurs, etc. Pourquoi vouloir que la proposition faite par les 30% soient forcément retenue ? », s’interroge l’ancien Député CNT.

Alors qu’à la Commission électorale communale indépendante (CECI) dan la Kossi, on s’attelait à la réception et à la vérification des dossiers de candidatures aux élections municipales du 22 mai, près d’une cinquantaine de jeunes des secteurs 1 et 5 y ont fait irruption. Ils contestent la liste des candidatures du MPP qui ne contient pas les noms de leurs candidats Alexandre Goussa et Rachid Ouédraogo, récemment suspendus du parti par le député Maxime Koné. C’est ainsi qu’ils ont récupéré de force les dossiers du MPP. La clôture du dépôt des dossiers est prévue aujourd’hui à minuit, rappelle le président de la CECI/Nouna, Adama Cissé. « Et si un consensus n’a pas été trouvé avant cette période le MPP/Kossi risque de ne pas prendre part aux élections municipales car nous ne disposons d’aucune liste de ce parti. Tout a été emporté par les frondeurs », dit-il.

A noter également qu’à la section de Saaba du MPP, une situation presque similaire s’est posée. Le Secrétaire général de la section aurait disparu avec la liste des candidats aux municipales. Suspecté de vouloir modifier les noms sur cette liste, les militants du parti ont envahi le siège de la représentation communale de la CENI, faisant le pied de grue pour attendre leur responsable.

Kombissiri n’est pas en reste en témoigne un barrage sur la route nationale N0 5 par les militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) empêchant tout passage. La cause de ce mouvement d’humeur entre en droite ligne avec le choix des candidats devant représenter le parti aux élections municipales du 22 mai 2016. Selon Bandé Issaka représentant de la jeunesse de la section MPP de Kombissiri, Ouédraogo Adama, secrétaire général de la section MPP du Bazega, aurait quitté la ville emportant tous les dossiers de candidature. Les manifestants se disent prêt à bloquer la voie jusqu’à nouvel ordre tant que le secrétaire général provincial de la section n’aurait pas été retrouvé.

Ce dimanche 13 mars 2016 à 24h, c’est la date butoir pour le dépôt des listes de candidatures aux élections municipales du 22 mai au Burkina. Des listes ont déjà été arrêtées çà et là au sein de bon nombre de partis politiques.





[metaslider id=1560]
Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.