Burkina: Le mogho Naba demande à Michel Kafando de pardonner

Le Chef de l’Etat est allé remercier le chef des Mossé pour le rôle qu’il a joué dans la résolution de la crise qu’a traversé le Burkina Faso. En retour, le Mogho Naba a souhaité que « le pardon habite » le coeur du Chef de l’Etat afin qu’il puisse conduire à bien sa mission. A l’issue de cette rencontre, l’empereur des Mossé a livré un message à l’intention de l’ensemble du peuple burkinabè et lu par le Poé Naba, l’un de ses ministres.

Vu la situation que traverse notre chère partie, le Burkina Faso, Sa Majesté le Mogho Naba Baongo, lance cet appel.


Au président de la transition, président du Faso, son Excellence Michel Kafando

De faire violence sur lui-même, d’être plus tolérant, plus compréhensif, plus humble, plus rassembleur car il est le président de tous. Dieu puisse l’éclairer davantage pour plus de prise de décisions dans le bon sens.

A la classe politique,

A plus de responsabilité, de ne voir que la paix du pays, l’intérêt général de la population et de tout faire pour sauvegarder l’image tant enviée par l’extérieur depuis la nuit des temps.

A la société civile,

De faire preuve de discernement pour la paix, le développement de la nation, le bonheur et le bien-être de tous.

Aux syndicats,

Qui œuvrent pour mieux être du travailleur, la prospérité du pays, à faire sortir le pays de la misère, du marasme économique, à eux, nous demandons à ce qu’ils facilitent le travail du gouvernement.

A la population,

De toujours conserver jalousement, sa réputation d’hommes intègres, respectueux, tolérants, d’hommes de pardon pour sauver ce que nos ancêtres nous ont légué.

A l’armée,

Qu’elle soit une armée républicaine, unifiée, devenir elle-même comme au temps passé où elle protégeait la population tout entière, défendait l’intégrité du territoire. Que l’armée reprenne son travail, l’armée dans les casernes.

Aux coutumiers et religieux,

De ne cesser d’invoquer le Dieu Tout-puissant, et les mânes de nos ancêtres, de ramener la paix dans tout le pays, de protéger et de bénir le Burkina Faso.

Soyons à la hauteur de nos responsabilités historiques.

Que la terre libre du Burkina Faso soit légère pour tous nos devanciers.

Dieu nous donne une bonne saison pluvieuse et beaucoup de santé.

Sa Majesté le Mogho Naba Baongo

B24

Share Button
The following two tabs change content below.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.