Burkina: les Syndicats du Ministère de l’Economie et des Finances en grève les 4 et 5 avril prochain

Share Button

Dans un préavis de grève adressé au président du Faso, la coordination des Syndicats du Ministère de l’Economie et des Finances annonce une grève de 48 h debut avril 2018.

Excellence, Monsieur le Président du Faso,

Le Ministère de l’Economie, des Finances el du Développement (MINEFID) connaît de nombreux remous depuis l’arrivée de madame le ministre, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORY, à la tête de œ département en 2016 (lettres ouvertes, marches, sit-in, grèves, …). Ces remous sont dus essentiellement aux mépris des premières autorités à l’égard de nos organisations syndicales d’une part et d’autre part à la remise en cause des acquis historiques arrachés de hautes luttes par les travailleurs de ce ministère de souveraineté.

Excellence, Monsieur le Président du Faso, par lettre N”2016-04/CS-MEF du 16 février 2016 et bien d’autres lettres antérieures adressées au Premier Ministre et à madame le Ministre,nos organisations exigeaient :

1. le respect des engagements des autorités par la reconduction du check off au MINEFID
unilatéralement suspendu ;
2. la restauration de la dotation du carburant de fonctionnement aux agents, supprimée par Arrêté n•2017-541/MI EFID/CAB du 26 décembre 2017 ·
3. la mise en œuvre intégrale de tous tes accords conclus entre nos différentes
organisations syndicales et le Gouvernement ,
4. le relogement des travailleurs du MINEFID dans le bâtiment R+4 du MINEFID;
5. l’arrêt des reformes entreprises au sein du MINEFID sans l’adhésion des travailleurs ;
6. la résiliation des contrats de vérification des importations avec les sociétés privées ;
7. l’adoption de statuts sécurisant pour tout le personneldu MINEFID.

Excellence, Monsieur le Président du Faso. la correspondance adressée au Premier Ministre fait suite au refus de madame le Ministre de dialoguer avec nos organisations et de se pencher sur les préoccupations posées dans les différentes correspondances qui lui ont été destinées.

C’est finalement le 06 mars 2018, sur instruction du Premier Ministre, qu’elle nous a reçus pour discuter des préoccupations posées. N’ayant aucune volonté d’y apporter des solutions idoines, elle a unilatéralement mis un terme à la rencontre avant que l’ordre du jour ne soit épuisé.

Pour nos organisations syndicales,madame le Ministre,agissant au nom du Premier Ministre, donc au nom du Gouvernement, a décidé de rompre le dialogue. Toute chose quidénote d’un mépris à l’encontre des travailleurs du Ministère en charge des finances et quiest de nature à détériorer davantage le climat socialdéjà délétère.

Excellence, Monsieur le Président du Faso, au regard de ce qui précède, nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que la CS-MEF appelle l’ensemble des travailleurs du Ministère de l’économie, des finances et du développement à observer une grève de quarante-huit (48) heures à compter du mercredi04 avril 2018 à zéro (00) heure jusqu’au jeudi05 avril 2018 à vingt-quatre (24) heures,sur toute l’étendue du territoire national,dans les ambassades et consulats du Burkina à l’étranger afin d’exiger la satisfaction des préoccupations ci-dessus visées.

Ce mot d’ordre constitue un avertissement car en absence de solutions satisfaisantes aux préoccupations des travailleurs du MINEFID à l’issue de cette grève, la CS-MEF se réserve le droit d’engager d’autres actions afin de faire aboutir ses revendications.

Les Secrétaires généraux de la Coordination des Syndicats du Ministère en charge de
l’Economie et des Finances

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.