Politique Société

Burkina: « notre pays est marqué par une crise de gouvernance sur le plan social » Balai citoyen

Share Button

Le balai Citoyen était face à la presse ce jeudi 19 Janvier pour donner sa lecture de la situation nationale. Société, justice, sécurité , plusieurs sujet sont passés par la loupe . Pour le Balai citoyen la barque (Burkina Faso) est percée

Le Balai citoyen est inquiet de la situation sociopolitique marquée par «une crise de gouvernance» avec à la clé un «front social en ébullition». Les responsables de ce mouvement de la société civile l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse, le jeudi 18 janvier 2018 à Ouagadougou. Ces derniers ont axé leur analyse sur trois plans à savoir économique, social et sécuritaire. Selon le porte-parole du Balai citoyen, Me Guy Hervé Kam, depuis l’avènement du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), au pouvoir les Burkinabè continuent d’attendre les changements tant espérés. «Après les espoirs suscités par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, et les élections démocratiques de novembre 2015, notre pays est marqué par une crise de gouvernance sur le plan social », a-t-il déclaré.

Smockey, s’étonne de constater que le pouvoir se montrent « incapables » d’anticiper les crises, de s’inscrire dans la rupture et de proposer des solutions innovantes aux préoccupations légitimes des travailleurs. Cela se perçoit selon les conférenciers à travers le contentement de l’exercice du pouvoir sans vision, ni autorité affirmée de l’Etat, ni courage politique de nature à inspirer les partenaires sociaux à circonscrire les légitimes revendications dans les proportions réalistes.

Sécurité

Sur le plan sécuritaire, le mouvement a noté qu’en trois ans, le Burkina Faso a enregistré 70 attaques terroristes qui ont fait plus d’une centaine de victimes aussi bien parmi les civils que les Forces de défense et de sécurité (FDS). Tout en s’inclinant devant leur mémoire, Le Balai citoyen dit apporter son soutien à tous ceux qui se battent jour et nuit pour faire échec aux projets funestes des barbares, à commencer par les soldats au front. «Nous appellons le gouvernement à doter nos vaillants FDS de moyens adaptés et suffisants pour mener à bien leur mission», a dit Me Kam. S’agissant de la mutualisation des moyens de lutte contre le terrorisme, Le Balai Citoyen, selon son porte-voix, s’est félicité de l’initiative du G5 Sahel, mais s’indigne par contre de «l’incapacité honteuse» des pays-membres à trouver eux-mêmes les 280 milliards de F CFA annuels nécessaires pour l’opérationnalisation de la force militaire conjointe.

Le balai citoyen a fait part de ses inquiétudes suite à des informations obtenues auprès de « gens de la localité » et qui font état de « présumés exécutions extra-judiciaires auxquelles se livreraient des éléments de notre armée dans certaines localités du Sahel ».

Affaire Auguste Dénise Barry

Sur l’affaire Barry, poursuivi pour «complot et incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir», Le Balai Citoyen dit exiger que toute la lumière soit faite. «Nous regrettons à ce sujet que les éclaircissements tardent à venir, laissant libre cours à toutes les supputations», a fait savoir Smokey (Serge Bambara à l’état civil), l’autre animateur de la conférence de presse. Concernant le second point, le mouvement estime que la crise qui secoue le secteur de l’éducation nationale est révélatrice de la qualité de la gouvernance actuelle du pays.

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.