Ce mercredi 28 mars 2018, la Cour de cassation de Ouagadougou s’est déclarée incompétente pour se prononcer sur la récusation du Président de la Chambre de première instance du Tribunal militaire demandée par le avocats de la défense. Leur pourvoi devant la Cour de cassation faisait suite à la décisionLa suite …..

Dans cette lettre ouverte adressée à Madame le Premier président de la Cour de cassation, Me Paulin Salembéré, un des avocats des accusés (Badiel Eloi, Nébié Moussa et Deka Mamadi), conteste le rejet de leur demande de récusation du Président Seidou Ouédraogo et du Conseiller Emmanuel Konéné de la ChambreLa suite …..

Le procès de Gilbert Diendéré et de ses 83 co-accusés a été suspendu, le jeudi 22 mars 2018, deuxième jour de reprise de l’audience. En attendant le lundi 26 mars prochain pour la réouverture, le tribunal devra statuer sur des questions préliminaires soulevées par les avocats de la défense. •La suite …..

Le procès de Gilbert Diendéré et de ses 83 co-accusés a été suspendu, le jeudi 22 mars 2018, deuxième jour de reprise de l’audience. En attendant le lundi 26 mars prochain pour la réouverture, le tribunal devra statuer sur des questions préliminaires soulevées par les avocats de la défense.  •La suite …..

L’audience du procès du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso a une nouvelle fois été suspendue cette fois jusqu’au 26 mars, pour permettre au tribunal notamment de statuer sur une demande de récusation des magistrats, a constaté un journaliste de l’AFP. Entamé le 27 février, le procès vaLa suite …..

Ceci est une tribune de Maître Paul TARAORE, avocat aux Barreaux de LAVAL et du Burkina Faso, ancien avocat au Barreau de Bruxelles sur le procès du coup d’Etat. Le 29 décembre 2017, la Chambre de contrôle de l’instruction rendait un arrêt aux fins de mise en accusation renvoyant ainsiLa suite …..

Trois avocat de la défense dans le cadre du procès du putsch manqué étaient face à la presse ce lundi à Ouagadougou. Me Christophe Birba, Me Mathieu Somé et Me Dieudonné Bonkoungou disent prendre l’opinion publique à témoin sur trois anomalies notées à seulement deux jours de la réouverture du procès. LaLa suite …..

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur l’ouverture ce mardi 27 février, du procès du coup d’Etat du 16 septembre 2015. Le brave peuple burkinabè a marqué son désaccord total avec l’impunité, l’injustice, la mal gouvernance et la démocrature en mettant fin auLa suite …..