Côte d’Ivoire: une attaque de grande ampleur déjouée

Share Button
En référence à l’attaque de l’école nationale de police perpétrée par des hommes armés, le 19 juillet, le porte parole du gouvernement, par ailleurs le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Koné Bruno a révélé que cette agression armée était le prélude à des attaques militaires « de plus grande envergure ».
« Quand on voit le profil des personnes concernées et le nombre d’armes emportées, on peut dire, sans aucun doute, que ces attaques préparaient des attaques de plus grande envergue. Dieu merci, que les ministres en charge de la sécurité et de la défense ont réussi à mettre fin à ce projet », a déclaré le ministre Koné Bruno.
 Le ministre a certifié que des indices concordantes permettent de tisser un lien entre les personnes à l’origine de l’attaque de l’école de police et celles qui ont jeté leur dévolu samedi sur le commissariat d’Azaguié. « Les enquêtes se poursuivent. Nous avons bon espoir de connaitre les commanditaires », a-t-il affirmé.
« Les militaires appréhendés seront immédiatement radiés et jugés par le tribunal militaire. Quant au civils, ceux-ci seront jugés et sanctionnés », a ajouté le porte parole du gouvernement. Le coordonnateur de ces attaques seraient le dénommé Séri Doua Alain, a-t-il conclu.

 

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.