Afrique

Côte d’Ivoire : le président Ouattara annonce l’amnistie de Simone Gbagbo

Share Button

La Côte d’Ivoire célèbre, ce mardi, 7août 2018, le 58ème anniversaire de son accession à l’indépendance. A la veille de cette fête le président ivoirien, Alassane Ouattara, comme à l’accoutumée, s’est adressé à son peuple. Un discours marqué par de « grandes annonces » avec en sus, la décision d’amnistier plusieurs centaines de personnes dont Simon Gbagbo, l’épouse de l’ex-président, Laurent Koudou Gbagbo.

« Environ 800 personnes » ont été amnistiées par le président ivoirien Alassane Ouattara, lundi 6 août, à la veille de la Fête de l’indépendance. Parmi elles figure Simone Gbagbo, épouse de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, actuellement emprisonnée. Une décision prise au nom de la réconciliation nationale, a expliqué M. Ouattara dans une allocution télévisée.

Elle n’est pas la seule figure emblématique qui bénéficie de cette mesure, car on y trouve des noms comme Lida Kouassi (ancien ministre de la défense de Laurent Gbagbo), Souleymane Kamaraté Koné, dit « Soul To Soul » (protocole du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro).

« Environ 500 sont déjà en liberté provisoire ou en exil, et verront leurs condamnations pénales effacées. Il sera mis fin aux poursuites » contre eux, a détaillé le président. « Il en sera de même pour les 300 autres personnes détenues qui seront libérées prochainement », a-t-il annoncé, sans toutefois donner de date précise.

L’ex-première dame est emprisonnée depuis 2015, après une condamnation par la justice à vingt ans de réclusion, pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » lors de la crise ayant frappé le pays après le refus de l’ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010.

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.