Burkina Coup d'état du 16 septembre

Coup d’état du 16 septembre : le frère d’Eddie Komboïgo, vice-président du CSC, en garde-à-vue

Share Button

Désiré Komboïgo, le vice-président du Conseil supérieur de la communication (CSC), est en garde-à-vue depuis le samedi 24 octobre 2015 à la gendarmerie nationale. Il a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat du 16 septembre 2015, qui a fait 14 morts et plus de 250 blessés.

72 heures plus tôt, notamment le vendredi 23 octobre 2015, des agents du CSC ont manifesté devant le siège de l’institution pour protester contre le maintien à son poste de Désiré Komboïgo. Il lui est reproché d’avoir collaboré avec les putschistes

« Notre action fait suite au putsch manqué du 16 septembre dernier,  a expliqué Boukaré Ouédraogo, porte-parole du personnel, aux éditions « Le Pays ». Durant ce putsch, il y avait, et vous n’êtes pas sans le savoir, une radio de la résistance qui avait été créée et qui émettait sur la fréquence 108.0.A notre grande surprise, pendant que les gens étaient terrés chez eux, un membre du CSC, le vice-président en l’occurrence, a donné le numéro de certains agents du CSC aux éléments de l’ex-RSP afin que ceux-ci ordonnent à ces agents d’aller couper cette radio. Chose que les agents ont refusé. 

Ils ont éteint leurs portables et se sont éclipsés dans la nature. C’est une mise en danger pour ces agents et aussi une violation du devoir de neutralité de la part d’un membre du conseil du CSC. Nous estimons qu’il a collaboré de façon directe avec les putschistes. A ce titre, il n’est plus habilité à être un conseiller au CSC et il faudra que les plus hautes autorités prennent leurs responsabilités afin qu’il soit purement et simplement remercié et remplacé ».

A noter que Désiré Komboïgo est le frère d’Eddie Komboïgo, le président de l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Il est connu dans le monde publicitaire burkinabè. Directeur de l’Agence de communication Synergie, c’est à ce titre qu’il siège depuis septembre 2014 au Conseil supérieur de la communication en tant que représentant du secteur de la publicité.

Burkina24

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.