/var/www/clients/client1/web20/web/webtv/wp-includes/css Ouaga24 - Couple et Sexualité : Qu'est-ce qui déclenche l'orgasme féminin ?

Couple et Sexualité : Qu’est-ce qui déclenche l’orgasme féminin ?

Rapide ou lent, intense ou fortuit, aisé ou laborieux… L’orgasme féminin est une jouissance fragile, imprévisible, qui surgit alors qu’on ne l’attend pas ou s’éclipse en dépit de prémices prometteuses.

 

Pourquoi est-il plus difficile pour les femmes que pour les hommes ? Parce que les inquiétudes des hommes reposent davantage sur le désir que sur le plaisir : non pas « vais-je jouir ? », mais « vais-je bander ? ».Les femmes savent, elles, que leur plaisir est indépendant de leur désir. Pour autant, loin des recettes faciles, on peut tenter d’en comprendre et d’en lever les blocages.

L’estime de soi

Cette confiance en soi qui aide à mieux vivre au quotidien est essentielle dans l’accès à l’orgasme féminin. En matière de sexualité, elle passe par la confiance en son corps, en l’image qu’il renvoie.Posséder ce sentiment intime de sécurité, c’est cesser de penser l’orgasme en termes de challenge, apprendre à jouir à son rythme, ne pas se focaliser sur le plaisir du partenaire, ne pas attendre que le nôtre soit exclusivement dépendant du sien; c’est, enfin, accepter que l’orgasme soit l’expression naturelle d’une jouissance sexuelle qui n’appartient qu’à soi.

La confiance en l’autre

Partenaire de vie ou rencontre d’un soir, la condition nécessaire à l’orgasme est la confiance. Car l’autre, homme ou femme, a le pouvoir extraordinaire d’inhiber ou de libérer. Faire confiance à l’autre, c’est, une fois encore, sortir des normes imposées pour s’accompagner l’un l’autre et nourrir un dialogue émotionnel qui passe par les corps.

Des fantasmes

Les scénarios les plus fréquents et, selon les psychanalystes freudiens, les plus efficaces mettent en scène des situations de domination ou d’humiliation. Pour l’homme, être manipulé par une femme experte (ou, à l’inverse, dominer une pure jeune fille). Pour la femme, être prise de force. Nos fantasmes les plus intimes ne donnent jamais une bonne image de nous. Ils constituent notre côté pervers, selon les freudiens. Pourtant, contrairement aux vrais pervers qui ont besoin de les mettre en acte pour jouir, les gens dits « normaux » se satisfont presque toujours de leurs rêveries érotiques, solitaires ou partagées avec le partenaire.

L’acceptation

L’orgasme est imprévisible, voire inattendu. Et il faut accepter que le plaisir soit au rendez-vous. Ou pas… « On trouve dans l’acte sexuel des sensations uniques qui n’attendent pas l’orgasme pour exister », rassure Catherine Blanc. Du ventre maternel, nous conservons le souvenir des mouvements de notre corps contre la paroi utérine. Le toucher des gestes amoureux nous renvoie à ce temps de douceur dans le contact des peaux. L’acte sexuel est un moment sublime d’incarnation des émotions. À cet instant, nous semblons n’être que sensations : des frissons, de la tension, de la détente, voire des pleurs ou des rires. « L’orgasme, poursuit Catherine Blanc, ces quelques secondes de plaisir intense, n’est que l’aboutissement de tout ça. Nous devenons émotion, et là réside la jouissance. »

Accéder à la jouissance exige que l’on dépasse la connaissance superficielle et confortable que l’on a de sa sexualité pour prendre le risque de la découverte. « Nous recevons à l’adolescence un capital sexuel, mais pour en jouir de manière enrichissante, élaborée, c’est-à-dire de manière non répétitive, il va falloir l’affiner, le développer, explique le psychanalyste Gérard Bonnet, auteur de L’Irrésistible Pouvoir du sexe (Payot, 2001). C’est le travail de toute une vie. Un travail qui demande de la curiosité et de la créativité, et que l’on fait à deux. »

 

Share Button
The following two tabs change content below.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

2 pensées sur “Couple et Sexualité : Qu’est-ce qui déclenche l’orgasme féminin ?

  • 27 décembre 2016 à 11 h 00 min
    Permalink

    Les couples qui vont chercher de l aide pour resoudre un probleme d absence de relations sexuelles croient qu ils veulent entretenir une passion sexuelle. Pourtant, certains ne recherchent la passion que parce qu ils croient qu ils sont «censes» la desirer. Si vous avez peu ou pas de relations sexuelles avec votre partenaire, il faut vous demander si vous avez envie d apporter des changements a votre situation . Peut-etre n est-ce pas le cas. Je rencontre souvent des patients qui sont soulages d apprendre qu avoir une vie sexuelle peu intense n est pas forcement un probleme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.