Deux hommes torturés à Poya: Les Dozos révoltés par les Koglwéogo

Share Button

Suite à des tortures et sévices subis par deux individus par des groupes d’auto-défense dit Koglweogo à quelques kilomètres de Bobo, la tension est montée entre Dozos et Kogweogo. En effet, une délégation de la confrérie des dozos de l’Ouest a tenu à rencontrer le chef suprême des bobos mandarês ce mardi 03 janvier 2017 pour évoquer la question de l’installation des koglwéogos dans la région de l’ouest du Burkina. Il leur est reproché d’avoir fait subir des sévices corporels aux dits individus pour une histoire de femme. La scène a été filmée par un des dozos présent sur les lieux le jour de cette malversation.

Pour le chef des bobos mandarês, cet acte ne restera pas impuni. Des actions seront engagées afin de punir les koglwéogos a t-il convaincu. « Et les autorités seront tenues pour responsables de ce qui en découlera » ; a-t-il laissé entendre. Au cours de la rencontre avec le chef, la vidéo ainsi que les victimes lui ont été présentées.

En outre, le président de l’union nationale des dozos du Burkina, Ali Konaté, est allé dans le même sens. Il a en effet réaffirmé son engagement à ne pas laisser cet acte des koglwéogos impuni. « Les dozos sont là pour protéger, faire respecter la tradition et nos coutumes et de veiller à la sécurité des biens et des populations. Et nous sommes à notre dernière discussion concernant cette histoire de koglwéogo. Que chacun prenne ses dispositions car ce qui doit se produire se produira» a-t-il martelé.

Le constat a été dressé que malgré le refus du chef des bobos mandarês, les koglwéogos continuent de s’installer dans la région. Cela a été l’occasion pour le chef donc de conclure: « Nous restons fermes sur notre décision que cette histoire de groupe de koglwéogos ne verra pas jour dans notre région ».

Il faut noter qu’une délégation a été dépêchée par le chef des Bobos afin de rencontrer incessamment les autorités régionales sur la question.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.