Diplomatie: l’Inde et le Burkina ont signé des accords

Share Button

Les travaux de la 4e session de la Commission Indo-burkinabè se sont achevés dans l’après-midi du 12 juillet 2018 par la signature d’accords et de projets. A l’issue de cette session, la partie indienne s’est engagé à soutenir le Burkina Faso dans les domaines agricole, sanitaire, solaire et sécuritaire.

C’est une signature d’accords entre les deux chefs de la diplomatie qui marque de façon officielle le nouveau départ des relations entre l’Inde et le Burkina Faso.

Pour Mobashar Jawed Akbar, cette signature sera axée  généralement sur les relations bilatérales, mais aussi sur le développement et l’amélioration de la qualité de vie des populations. « Nous avons convenu sur des questions d’importances sur la sécurité,  sur l’énergie, sur la santé, sur le commerce et l’investissement mutuellement avantageux et aussi l’aide au niveau agricole », a-t-il précisé.

A sa suite, son homologue burkinabè, Alpha Barry a traduit ses remerciements au Vice-ministre indien des Affaires étrangères pour avoir confirmé lors des travaux de cette commission mixte les « dons de milliers de vélos, les dons d’ambulances, les dons de véhicules militaires, de formations des militaires, de la lutte anti-terroriste, et votre appui au niveau du système d’énergie solaire ».

« Votre présence ici, c’est la preuve de votre engagement »

Il a personnellement remercié M. Ackbar non seulement pour avoir effectué le déplacement de Ouagadougou afin de prendre part à cette commission mixte, malgré son agenda chargé, mais aussi avec l’optique d’y rouvrir son ambassade.

 « Aujourd’hui, votre présence ici, c’est la preuve de votre engagement, la preuve de l’engagement de votre gouvernement du premier Ministre indien et de tout ce qui a été discuté avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré lors de sa visite à  New Delhi lors de sa visite en marge du lancement du programme de l’alliance solaire internationale», lui a-t-il formulé.

Ainsi, le ministre burkinabè des Affaires étrangères a rassuré son collègue indien du  grand pas qu’ils viennent de poser ensemble. « Que ce soit à New Delhi ou à Ouagadougou, comme vous l’avez dit, on va se rencontrer régulièrement pour fructifier davantage cette volonté que nous avons», a-t-il promis.

RTB

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.