Sécurité

Est: un véhicule de l’armée française aurait sauté sur un engin explosif

Share Button

Des éléments de l’armée française en déplacement pour des manœuvres dans la région de l’Est ont été visés par une attaque terroriste.

En effet le véhicule a sauté sur un engin explosif improvisé dans le village de Kabonga dans la province de la Kompienga. Cette attaque aurait fait des blessés qui ont tous été évacués.

Selon des sources locales une violente riposte a été engagée par les soldats français. Au moment où nous écrivons ces lignes, des avions militaires opéreraient des frappes sur la zone forestière du lieu de l’attaque. Pour l’heure aucun bilan n’est disponible.

En rappel après l’attaque de la gendarmerie d’Inata, dans le nord du Burkina Faso, dans la nuit du 3 au 4 octobre 2018 et à la demande des autorités militaires burkinabè, la force Barkhane est immédiatement intervenue.

Un drone Reaper a été dirigé vers la zone tandis que deux Mirage 2000 et un avion ravitailleur C135 ont décollé sous très faible préavis de la base aérienne projetée de Niamey pour rallier la zone de l’attaque.

image d’illustration

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.