International

Gambie : la médiation africaine a échouée

Share Button



Les chefs d’Etat de la CEDEAO étaient venus en nombre ce mardi à Banjul, dans l’espoir de sortir la Gambie de sa crise politique .

Muhammadu Buhari, président du Nigeria, John Dramani Mahama, président du Ghana et défait il y a quelques jours aux élections présidentielles ghanéennes, et Ernest Bai Koroma, président du Sierra-Leone, tous avaient fait le déplacement aux cotés de  la présidente de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), Ellen Johnson Sirleaf

« Un accord n’est pas quelque chose qui peut aboutir en un seul jour, il faut y travailler. » Comme un aveu d’échec, la présidente de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), Ellen Johnson Sirleaf, est venue parler à la presse dans la soirée de mardi.

« Nous ne sommes pas venus pour un accord, nous venons aider les Gambiens à organiser la transition », a-t-elle ajouté, peu convaincue, affirmant que la mission allait rendre compte de ses discussions lors du sommet de la Cédéao samedi à Abuja.

Après s’être entretenus une heure avec le président sortant Yahya Jammeh, puis avec son successeur élu Adama Barrow, force était de constater qu’aucun accord n’a été trouvé. Quand Buhari assurait avoir trouvé une « oreille attentive » en Yahya Jammeh, la coalition de l’opposition campait sur sa position. « Avec ces négociations, il est clair qu’on ne reviendra pas sur nos acquis : Jammeh doit immédiatement quitter le pouvoir et le pays », souligne ainsi un cadre de l’opposition.

Pendant ce temps , la Commission électorale indépendante (IEC) a été en début de matinée investie par les bérets rouges de l’armée gambienne.

 

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Avec ses 15 années d'expertise dans le monde audio-visuel , il est titulaire d'un MASTER en communication. btahirou81@gmail.com