Quoi de neuf à Kosyam?

Le Général Bouréma CONDE porteur d’un message du Président Alpha CONDE à son homologue Roch Marc Christian KABORE

Share Button

Le Général Bouréma CONDE, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de la Guinée Conakry a été reçu en audience, ce mardi 25 avril 2017, par le Président du Faso. Il était porteur d’un message du Président Alpha CONDE.
Le Général Bouréma CONDE a confié avoir transmis au Président du Faso, « les salutations d’amitié sincère, de fraternité de son frère et ami le Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée ». Cette audience a servi de cadre, a-t-il indiqué, pour passer en revue « les grandes lignes de cette coopération bilatérale » qui s’articule autour des secteurs de développement tels que les infrastructures, avec notamment le projet de chemin de fer Conakry-Ouagadougou-Niamey. Les domaines de coopération entre la Guinée Conakry et le Burkina Faso concernent également, selon le ministre guinéen, le secteur de la culture et la lutte contre le terrorisme.
Contre la menace terroriste, le Général Bouréma CONDE préconise « une cohésion d’effort, d’énergie et d’engagement pour que nous puissions bouter hors de nos pays respectifs, ce mal qui ne cesse de nous affliger dans chacun de nos pays ».
Le Ministre CONDE a aussi indiqué qu’il est important de mettre sur pied, un cadre véritablement réaliste de suivi et de mise en œuvre des engagements. « Il va falloir donc que nous mettions en place un comité de suivi qui va veiller régulièrement à l’exécution des accords que nous aurons ensemble signés ».
Pendant la rencontre, le Président du Faso s’est préoccupé de la situation des Burkinabè vivant en Guinée, notamment ceux qui ont été expulsés des sites miniers. Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de la Guinée Conakry a souligné que la mesure d’expulsion concernait tous ceux qui s’adonnaient à l’exploitation anarchique et illégale de l’or en territoire guinéen, qu’ils soient Burkinabè, Gambiens ou Guinéens. Il a rassuré que les autorités travaillent pour « donner un cadre légal à cette exploitation en rationalisant l’exploitation artisanale de l’or. Une fois ce travail accompli, les citoyens de l’espace communautaire pourront s’y installer sans inquiétude ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.