Grève des GSP : des éléments font irruption au domicile du ministre de la justice

Share Button

Des éléments de la brigade d’intervention rapide de la garde de sécurité pénitentiaire (GSP) ont fait irruption jeudi 1er novembre au domicile de leur ministre de tutelle, Réné Bagoro et ont désarmé les éléments en faction, a-t-on appris de plusieurs sources.

Joint au téléphone par Radio Oméga, un membre du syndicat a expliqué que cette irruption au domicile du ministre s’inscrit en droite ligne de leur manifestation.

Depuis le 22 octobre 2018, les agents de la GSP observent une grève pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. Leurs revendications sont entre autres axées sur la reconstitution de la carrière des agents, la dotation en matériels spécifique, roulant et de communication.

Ce mouvement rappelle la grève des policiers en octobre 2017 qui avaient désertés les ambassades, l’aéroport et autres lieux stratégiques dans la capitale qui a connu plusieurs attaques terroristes. Lors de cette grève, des cargos de la compagnie républicaine(CRS) avaient été aperçus dans la matinée au domicile du ministre de la sécurité Simon Compaoré où selon certaines sources, des policiers ont demandé à leurs collègues qui assuraient la sécurité de quitter les lieux.

Radio Omégafm Officiel

 

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.