Grogne Sociale: “les magistrats ont négocié avec la transition” Roch Kaboré

Share Button

Le président du Faso était face à la presse ce weekend . Occasion pour lui de passer en revue plusieurs sujets qui rythment la vie de la nation. Accusé d’avoir cédé facilement aux revendications des magistrats le président du Faso a tenue a apporter un démenti.

selon Roch Kaboré les revendications des magistrats avaient déjà trouvé solution sous la transition. “Lorsque nous sommes arrivés (au pouvoir), nous avons trouvés des engagements qui étaient déjà pris par le gouvernement. L’Etat, c’est une continuité. Nous ne pouvons pas remettre en cause ces engagements que ce soit sur la loi 081, que ce soit le texte relatif aux magistrats” selon le président du Faso.

Pour le chef de l’exécutif “Les revendications sectorielles qui sont venues des autres sont légitimes, parce que fondées sur des besoins. L’un ne doit pas être l’argument pour justifier l’autre. (…) Les magistrats ont négocié avec la Transition. Nous avons discuté longuement avec les magistrats, mais c’étaient des accords déjà pris. Nous étions tenus de respecter les engagements » a confié Roch Kabore, président du Faso.

Concernant la conférence sur les rémunérations le président du Faso estime que  désormais le gouvernement aura une meilleure maîtrise de la masse salariale, une meilleure égalité entre les agents de la fonction publique.

” Après la conférence, il va être mis un comité de suivi qui va intégrer tous les participants. Nous allons procéder, durant la période à venir, sur l’ensemble de la préparation technique de ce dossier, puisqu’il faut les adopter en Conseil des ministres, les entériner, il faut que les prévisions qui ont été données puissent être respectées dans la réalité des salaires que les uns et les autres vont toucher”.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.