Guinée: Manifestations à Conakry, plusieurs personnes arrêtées

Share Button

Ce lundi a été décrété « journée ville morte » à Conakry et dans ses environs par l’opposition guinéenne, qui conteste les résultats des élections communales donnant la victoire au RPG, le parti au pouvoir, et exige un nouveau scrutin. Des manifestations ont démarré dans plusieurs quartiers.

Des manifestants ont pris la rue, dans plusieurs quartiers de Conakry, ce lundi matin, répondant ainsi à l’appel à une « journée ville morte » lancé vendredi par une partie de l’opposition, qui remet en cause les résultats des élections communales du 4 février dernier, donnant la victoire au RPG-Arc-en-Ciel, le parti au pouvoir.

A la Carrière, dans la commune de Matam, des jeunes en colère ont mis des ordures sur la route secondaire reliant l’autoroute Fidel Castro à Concasseur.

Des pneus brûlés au milieu de la route ont obligé les conducteurs à rebrousser chemin. Au quartier huppé de Kipé, des manifestants ont pris d’assaut la route créant un important embouteillage. Au Port autonome de Conakry dans la presqu’île de Kaloum, des jeunes manifestants réclamant l’ouverture ont été interpellés.

 

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.