Israël: Benjamin Netanyahu vivement critiqué pour ses propos sur l’Holocauste

Share Button
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a essuyé une pluie de critiques mercredi après avoir affirmé que c’était le mufti de Jérusalem qui avait donné l’idée à Hitler d’exterminer les juifs.

Dans un discours prononcé mardi devant le Congrès sioniste à Jérusalem, Benjamin Netanyahu a fait référence à une rencontre, en novembre 1941, en Allemagne entre Adolf Hitler et le grand mufti de Jérusalem Haj Amin al-Husseini, haut dirigeant musulman dans la Palestine.

« Hitler, à ce moment-là, ne voulait pas exterminer les juifs mais les expulser. Alors Haj Amin al-Husseini est allé voir le Führer et lui a dit: Si vous les expulsez, ils viendront tous ici, en Palestine », a martelé le Premier ministre. « Et qu’est-ce que je vais en faire?, a demandé Hitler. Sur quoi, le mufti lui a répondu: Brûlez-les », a déclaré Benjamin Netanyahu.

« Déformation historique dangereuse »

Le chef de l’opposition travailliste, Isaac Herzog, a qualifié les mots de Benjamin Netanyahu de « déformation historique dangereuse minimisant la Shoah, les nazis, et la part qu’Adolf Hitler a prise dans la terrible tragédie ». Il lui a demandé de corriger « immédiatement » ses paroles.

Des propos « historiquement inexacts »

L’historienne en chef du mémorial pour la mémoire de la Shoah à Jérusalem a estimé que les propos du Premier ministre n’étaient pas « historiquement exacts ». « Ce n’est pas le mufti, même s’il avait des positions antijuives très extrêmes, qui a donné à Hitler l’idée d’exterminer les juifs », a déclaré Dina Porat.

« Cette idée est bien antérieure à leur rencontre de novembre 1941. Dans un discours au Reichstag le 30 janvier 1939, Hitler évoque déjà une extermination de la race juive », a-t-elle précisé.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.