A LA UNE

Justice: Les magistrats face à R.M.C.KABORE

Share Button
Le Président du Faso reçoit en audience ce jeudi 10 novembre au Palais Kosyam, le Conseil supérieur de la Magistrature (CSM). C’est dans un contexte d’indexations multiformes sur la justice que ces échanges se tiennent, un mois après la rentrée judiciaire. En tant que garant de l’institution judiciaire, c’est une rencontre « statutaire » qu’il convient de mener à bien et de tirer des résolutions fortes. Les attentes à l’issue de la rencontre se résument déjà à quelques mots, « recadrer les choses ».

Les acteurs de la justice sont très souvent décriés, beaucoup d’amalgames faits sur leurs rôles et responsabilités. Le discrédit sur la justice va grandissant et ce, à une grande échelle. En plus, l’embrasement du front social à travers les mouvements de grèves, est aussi à prendre en compte dans ce tête-à-tête avec les magistrats.

En fait, pour certains observateurs, l’ascension des divers corps dans les mouvements légitimes de grèves relève de la responsabilité des autorités. En satisfaisant à la plateforme des magistrats, le gouvernement s’est mis à dos les autres corps professionnels. Il semble dès lors que pour rétablir la stabilité dans le fonctionnement des services, la seule solution réside dans la révision salariale et autres avantages des magistrats. Dans le cas contraire il faudra accepter les revendications de tous les corps entrés dernièrement en grève.

Il s’agira sans doute du plat de résistance que les magistrats devront déguster aujourd’hui à la présidence du Faso. Cependant, certains internautes émettent des réserves. En effet pour l’un d’eux,  « Le problème n’est pas au niveau matériel. Nous avons besoin de justice, toute la justice sur tous les crimes économiques et de sang. Nous attendons toute l’application des textes pour apaiser nos cœurs. Cette justice doit être pour tous, et contre tous ceux qui ont commis des exactions»

Vraisemblablement, cette rencontre ne sera pas une simple formalité.

 

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.