Conseil des Ministres Sécurité

les victimes et ayant droit des victimes des attaques terroristes au centre du conseil des Ministres

Share Button

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 26 septembre 2018, sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Avant d’aborder, dans son compte-rendu, les principaux dossiers à l’ordre du jour, le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a rapporté une information de son collègue de la Défense qui fait état de ce que huit(08) soldats ont trouvé la mort à Baraboulé après que le véhicule d’escorte qui les transportait a sauté sur une mine.

Il a ensuite transmis les condoléances et la compassion du chef de l’Etat aux blessés et aux familles des victimes et exprimé son soutien et sa solidarité aux forces de défense et de sécurité.

Cette attaque intervient alors que le Conseil des ministres du jour se penchait sur la question de la prise en charge des victimes du terrorisme.

Selon le porte-parole du gouvernement, le Conseil a examiné un projet de décret relatif aux mesures de soutien aux personnels des forces armées nationales et leurs ayants-causes en cas de blessure grave ou de décès en service commandé dans le cadre de mission intérieure de lutte contre le terrorisme et l’insécurité ainsi que les victimes des actes de terrorisme au sein des forces de défense.

Instruction a été également donnée, poursuit Rémis Dandjinou, en ce qui concerne les corps paramilitaires ainsi que les agents publics qui viendraient à être victimes d’acte terroriste.
Il a par ailleurs précisé que des dispositions sont prises afin qu’il soit mis en place, incessamment, un fonds de soutien à la lutte contre le terrorisme.

Au département en charge de l’Artisanat, le Conseil a adopté un projet de loi portant code des investissements au Burkina Faso. Cela permettra d’avoir plus de lisibilité sur les avantages accordés aux sociétés.
Comme innovation, ce projet de loi vient étendre le champ d’application du code des investissements pour ce qui est, notamment du domaine des énergies renouvelables et de la sauvegarde de l’environnement.
C’est également une disposition, précise le ministre Dandjinou, incitative à l’investissement dans les secteurs stratégiques comme la vulgarisation des forages, l’économie verte, les logements sociaux et l’artisanat.

Pour ce qui est du ministère des Transports, le Conseil a adopté un rapport sur l’état de mise en œuvre du projet d’interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana. Le tracé est long de 320 km et va de Ouagadougou à Paga(frontière du Ghana), en passant par Manga, Garango…

Le ministre en charge de la Communication a, pour finir, informé de l’ouverture ce jour, de la session ordinaire de l’Assemblée nationale.

Dix projets de loi ont été inscrits dont celui des finances 2019, le changement de statut de l’agence judiciaire du trésor ou encore le code d’investissement.

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.