Classement du Ministère en charge des enseignements Supérieur sur les bon établissements au Burkina: L’IAM réagit

Share Button

Dans un récent « classement » des Institutions Privées d’Enseignement Supérieur (IPES) du Burkina Faso, l’Institut Africain de Management (IAM) Ouaga, label de qualité, s’est retrouvé, à tort, dans la catégorie des IPES de moyenne qualité, une erreur que les auteurs dudit classement ont reconnue et se sont engagés à corriger dans les meilleurs délais.

Mais en attendant cette correction, nous tenons à informer les étudiants, les parents d’étudiants et l’opinion publique que, contrairement à ce qui a été publié dans la presse, IAM répond à la quasi totalité des points ayant fait objet de l’évaluation des IPES au Burkina Faso.

Ces points sont les suivants :

1- l’organisation et la gestion administrative, à travers la vérification :
– des autorisations d’ouverture ;
– de l’identité et du niveau d’études des directeurs administratifs et financiers ;
– de la tenue régulière d’assemblées d’établissement et de conseil scientifique ;
– du dépôt des rapports de début et de fin d’année.
2- la gestion financière, à travers la vérification :
– de la régularité des traitements salariaux ;
– de l’effectivité de la déclaration des agents à la CNSS.
3- la gestion pédagogique par la vérification :
– de la conformité des niveaux et des filières ouverts à ceux autorisés ;
– de la détention d’au moins une attestation CAMES en cours de validité pour les IPES d’au moins 5 ans de fonctionnement ;
– de la conformité du niveau d’études des enseignants qui interviennent dans l’établissement ;
– d’un pourcentage de 50% d’enseignants permanents sur l’ensemble des enseignants atteint pour les IPES d’au moins 5 ans de fonctionnement.
4- Les infrastructures et les équipements :
– le nombre et l’état des salles de cours ;
– l’hygiène et la sécurité.
5- Les dispositions légales :
– l’existence ou non de visa de publicité ;
– la périodicité des publicités.

Suite à une rencontre avec les autorités en charge de cette évaluation, il est ressorti que beaucoup d’informations et de justificatifs fournis par IAM n’ont pas été pris en compte. Pourtant ces informations répondent, point par point, aux critères exigés et vont même au-delà de ce standard.

Notre démarche qualité appliquée depuis 10 ans nous a permis de faire accréditer dix-sept (17) diplômes dans différentes filières d’enseignement supérieur auprès du CAMES qui est la référence de l’enseignement supérieur en Afrique francophone.

Depuis sa création en 2007, IAM Ouaga, en collaboration avec des universités partenaires en Europe, au Canada et aux USA, a fait de la qualité son leitmotiv. C’est pourquoi, très vite, il a rempli les conditions optimales du cahier des charges du Ministère en charge de l’Enseignement supérieur.
IAM, en moins de 10 ans, s’est positionné parmi les Instituts les plus renommés dans l’univers des Instituts supérieurs de formation en Afrique. Il s’est illustré très vite par des offres de qualité adaptées à nos réalités et en phase avec le marché de l’emploi.

Sa démarche qualité qui lui vaut ce pesant d’or s’articule, entre autres, autour du choix et de la qualification des enseignants, de l’évaluation permanente des enseignements, de la méthodologie et des outils didactiques, des infrastructures, du suivi ainsi que de l’insertion des diplômés dans le monde du travail.
Nous avons donc été surpris du rang qui nous a été attribué dans ce classement, lequel ne correspond pas à la réalité.

Comme cela nous a été promis, IAM s’attend à ce que les auteurs de ce classement prennent en compte tous les éléments qui ont été mis à leur disposition et qui sont la preuve tangible que notre Institut répond à tous les critères requis pour faire partie des Instituts de trèsbonne qualité.
La Direction Générale de IAM

Lire aussi 

 

Ajouter un commentaire

Tahirou Bationo

Avec ses 15 années d’expertise dans le monde audio-visuel , il est titulaire d’un MASTER en communication.
btahirou81@gmail.com