Quoi de neuf à Kosyam?

Lutte contre le terrorisme : Le Comité interparlementaire de l’UEMOA va jouer sa partition

Share Button

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a accordé dans la matinée du mardi 28 février 2017, une audience à une délégation du Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire Ouest–africaine, (CIP-UEMOA), conduite par son président, Monsieur Lancina DOSSO.
A sa sortie d’audience, le chef de la délégation a expliqué à la presse, qu’il s’agit d’une visite de courtoisie au cours de laquelle le Comité interparlementaire de l’UEMOA a présenté ses vœux « de santé et de longévité » au Président du Faso et de « prospérité » pour le Burkina Faso.
La délégation des parlementaires de l’UEMOA a saisi l’occasion pour exprimer sa solidarité avec le peuple burkinabè suite aux attaques terroristes qui ont eu lieu, dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 février 2017 dans le Nord du pays. « Ce qui s’est passé hier est désolant. Nous avons présenté au Président, tous nos vœux de sorte que ce type de situation ne se répète plus. Et que Dieu nous protège », a déclaré Monsieur Lancina DOSSO.
S’exprimant sur la contribution des parlementaires de l’espace UEMOA dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région, Monsieur DOSSO a expliqué que c’est un phénomène mondial et qu’il appartient aux parlementaires de « sensibiliser les populations pour se mobiliser et faire en sorte que ces terroristes, partout où ils se trouveront, soient dévoilés pour que les autorités puissent prendre les décisions qui s’imposent ».
Il a du reste affirmé qu’une intensification dans la lutte contre ce fléau est prévue dans les hémicycles de l’espace UEMOA. Il cite par exemple les lois adoptées par chaque Etat membre de l’Union dans la répression des actes terroristes. « Je sais qu’en Côte d’Ivoire, des lois ont été adoptées pour la répression de ce fléau ; il en est de même pour le Burkina Faso et tous les pays de l’UEMOA », s’est réjoui Monsieur DOSSO avant d’ajouter qu’il « y aura une collaboration franche entre les Etats et une mise en commun des moyens pour combattre le terrorisme ».

Ajouter un commentaire

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.