Société

Lycée provincial de Dédougou : les élèves exigent leurs bulletins d’évaluation

Share Button

Les élèves du lycée provincial de Dédougou sont en grève de 48 heures à compter du lundi 16 avril 2018. Ils exigent la remise de leurs bulletins d’évaluation.

Les élèves du lycée provincial de Dédougou ont déserté les salles de classe, hier lundi 16 avril 2018 pour un arrêt de cours de 48 heures. Ils exigent le calcul de leurs moyennes et la remise de leurs bulletins d’évaluation des premiers et deuxième trimestre de l’année scolaire 2017-2018.

Cette situation, à entendre les grévistes, est due à une question de prime des professeurs principaux. Après avoir perçu pendant trois années, la somme de 20 000 F CFA de prime pour le calcul des moyennes avec les élèves, l’administration a décidé de revoir cette somme à 10 000 F CFA, selon les dires du secrétaire général de la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER), section province du Mouhoun, Adibou Hassane Sangoti.

Chose d’ailleurs que la F-SYNER, section province du Mouhoun, n’entend pas de cette oreille. « Ce problème n’a pas commencé cette année. Il y a de cela deux ou trois années, les professeurs principaux percevaient la prime de 20 000 F CFA.

Mais cette année, il se trouve que l’administration veut revenir à une rémunération de 10 000 F CFA. En tant que structure syndicale, nous ne voyons pas les choses de cette manière d’autant qu’un acquis reste un acquis.

Il n’y a donc pas de raison de mettre ça en cause », martèle le secrétaire général de la section de la F-SYNTER de la province du Mouhoun, Adibou Hassane Sangoti. Malgré les pourparlers, chaque camp, selon M. Sangoti, est resté campé sur sa position.

Et pour amener l’administration à plier l’échine, les professeurs ont choisi de ne pas calculer les moyennes avec les élèves tant qu’ils ne percevront pas leurs primes de 20 000 F CFA. Par la voix de leur délégué général, Aboubacar Sidiki Sénou, les élèves affirment craindre la situation similaire qu’ils ont vécue au dernier trimestre de l’année scolaire écoulée où, leurs moyennes ont été calculées pendant les vacances en leur absence.

« Nous ne voulons plus que nos moyennes soient calculées en notre absence comme l’année dernière. Nous voulons donc vérifier nos moyennes en présence de nos professeurs principaux pour éviter des erreurs que l’on ne pourrait plus rattraper », s’est inquèté Aboubacar Sidiki Sénou, délégué général des élèves du lycée provincial de Dédougou.

Approché pour avoir sa version, le proviseur du lycée provincial de Dédougou, Maxime Somé, s’est refusé de tout commentaire après avis de son supérieur hiérarchique au motif que des pourparlers sont en cours pour résoudre le problème. « Et une déclaration dans la presse pourrait être mal interprétée ou envenimer la situation », a-t-il soutenu. Après ces 48 heures, les élèves prévoient d’autres actions en vue de rentrer en possession de leurs bulletins d’évaluation, à en croire Aboubacar Sidiki Sénou.

Sidwaya

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.