Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro : “Il n’a jamais été question de règlement diplomatique du mandat d’arrêt” Apha Barry

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a animé un point de presse ce 22 juillet 2018 à Ouagadougou, en prélude à la 7e conférence du sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) ivoiro-burkinabè,

Cette rencontre sera l’occasion pour les gouvernements des deux pays de revisiter les onze (11) accords bilatéraux signés en juillet 2017 à Ouagadougou, lors de la 6e conférence au Sommet du TAC selon le patron de la diplomatie Burkinabé.

Ces accords concernent notamment le projet de l’autoroute Yamoussokro- Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya et son prolongement à Tambao, le projet d’énergie électrique et l’approvisionnement en hydrocarbure, la facilitation du Commerce, le transit et le transport sur le corridor Abidjan-Ouagadougou.

comme il fallait s’y attendre la question du mandat d’arrêt contre Soro Guillume , le président de l’assemblée nationale Ivoirienne est revenu sur la table.  “Il n’a jamais été question de règlement diplomatique du mandat d’arrêt contre Guillaume Soro, nous avons parlé de la gestion diplomatique des conséquences de ce mandat.”, selon Alpha Barry

 

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.