Mandat d’arrêt international contre Francois compaoré: « un mensonge sans effet juridique ». Avocat

Share Button

Un certain flou entoure le mandat d’arrêt international émis par la justice burkinabè contre François Compaoré dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Norbert Zongo.

Fin juillet, Me Bénéwendé Sankara, un des avocats de la famille Zongo, et Maïza Sérémé, la procureure du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, assuraient à la presse que ce mandat avait été émis début mai et transmis à Interpol.

Or, selon nos informations, ni les autorités judiciaires françaises ni leurs homologues ivoiriennes n’ont pour l’instant été sollicitées, alors que le frère cadet de Blaise Compaoré se rend souvent en France et en Côte d’Ivoire. « Il n’y a aucune trace d’un quelconque mandat d’arrêt international visant notre client », affirme Me Pierre-Olivier Sur, l’avocat français de François Compaoré, qui évoque un « mensonge » sans « aucun effet juridique ».

JA

Ajouter un commentaire

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.