Marche-meeting du 29 septembre: Les consignes de l’opposition

Share Button

Au nom de toute l’Opposition Politique burkinabè, je vous salue pour votre travail de mobilisation dans vos quartiers, villages et secteurs, en vue de participer massivement à la marche-meeting des forces vives de la Nation, prévue pour le samedi 29 septembre 2018 à 08 heures à la Place de la Révolution.

En rappel, cette marche-meeting vise à protester contre la gouvernance chaotique de notre pays, qui se caractérise entre autres par l’insécurité chronique, la corruption à outrance, la vie chère, le chômage des jeunes, la crise du logement et les atteintes aux libertés, pour ne citer que cela.

Des manifestations sont prévues à Ouagadougou et à l’extérieur du Burkina. A Ouagadougou, la population va exprimer son indignation à travers une marche-meeting à la Place de la Révolution.

Le Rassemblement aura lieu à 08h 00 à la Place de la Révolution, et l’itinéraire sera le suivant :

Place de la Révolution – Avenue du Médiateur – Avenue Gamal Abdel Nasser- Avenue Monseigneur ThevenoudJoanny- Avenue de la Cathédrale – Avenue Dr. Kwamé N’Krumah – Rond-Point des Nations Unies – Maison du peuple- Chambre de Commerce- Sonabel- et Place de la Révolution.

Pour garantir le succès de cette marche-meeting et assurer la plus grande sécurité de tous les participants, nous devons nous conformer aux consignes du Comité d’organisation, qui du reste ont toujours été publiées lors des marches passées du CFOP.

De ce fait, je vous invite à respecter scrupuleusement les mesures non exhaustives ci-après :

  • Le rassemblement à la Place de la Révolution aura lieu à 8 heures. La ponctualité est de rigueur, afin que la marche puisse démarrer à l’heure ;
  • Tous les manifestants doivent se rendre au point initial de rassemblement, qui est la Place de la Révolution. Ils doivent éviter tout rassemblement ou manifestation parallèle, à quelque lieu que ce soit, avant, pendant et après la marche ;
  • Les manifestants doivent prêter une attention particulière aux consignes qui seront données avant le début de la marche ;
  • Il est fortement demandé à toutes les organisations non membres du CFOP qui souhaitent participer à la marche, notamment les OSC et associations, de se signaler au Comité d’Organisation au siège du CFOP, au plus tard le vendredi 28 septembre 2018.
  • Il est fortement demandé aux manifestants et aux structures qui veulent diffuser des messages à travers des banderoles, pancartes ou autres supports, de prendre attache avec le Comité d’Organisation, pour la validation desdits messages. Les banderoles ou pancartes qui n’auraient pas été validées au préalable pourraient être retirées de la marche si leur contenu se révélait contraire à l’esprit de la manifestation.
  • La marche se déroulera en suivant un agencement et un ordre qui seront annoncés par le Comité d’Organisation avant le début de la marche ;
  • Nul n’est autorisé à commencer la marche avant le signal officiel qui sera donné par le Comité d’Organisation ;
  • Il est impératif de se conformer strictement à l’itinéraire officiel retenu par le Comité d’Organisation et de le parcourir uniquement dans le cadre du cortège officiel ;
  • Tout manifestant qui ne se conformerait pas à l’itinéraire, à l’agencement et à l’ordre établis par le Comité d’Organisation, ou qui ne respecterait pas les consignes de sécurité sera immédiatement expulsé du cortège ;
  • Il est strictement interdit d’être en possession de quelque arme ou projectile que ce soit : arme à feu, couteaux, flèches, lances, lance- pierres, cailloux, pointes, bois, etc. ;
  • Il est strictement interdit aux manifestants de provoquer les forces de l’ordre, de les agresser physiquement, de les injurier, de jeter vers eux des projectiles, ou de bousculer les barrières de sécurité ;
    Les manifestants peuvent fraterniser avec les forces de l’ordre, et leurs envoyer des signaux de soutien indéfectible;
  • Il est demandé aux manifestants de ne pas répondre aux injures et autres provocations que des adversaires de la marche pourraient éventuellement proférer en direction du cortège ;
  • Il est strictement interdit aux manifestants de se bagarrer ou de proférer des injures au sein du cortège ;
  • Il est strictement interdit de détruire les feux rouges, de dégrader les bâtiments, de casser les boutiques des commerçants, ou de piller les étals des marchands ;

Toute personne qui se livrerait à des provocations, à des casses, ou qui tenterait de semer le désordre, sera maitrisée par le service de sécurité à ses dépens ;

Une fois la manifestation terminée, les manifestants sont invités à regagner leurs domiciles dans le calme, à éviter strictement tout attroupement et à ne pas répondre aux éventuelles provocations.

Dans tous les cas et dans toutes les situations, avant, pendant et après la manifestation, les manifestants sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions du Service d’ordre du Comité d’Organisation. Ces consignes ne sont pas nouvelles. Elles font maintenant partie de notre tradition ;
Concitoyennes et concitoyens,
Notre marche est républicaine et pacifique. J’accorde donc une importance particulière au respect strict des dispositions sus-énoncées.
Je lance un appel spécial à la jeunesse burkinabè, pour qu’elle fasse preuve de grande discipline et de forte retenue avant, pendant et après la marche.
Comme par le passé, manifestons notre indignation, dans la discipline, le respect de la loi et la paix !
Ensemble, sauvons la patrie !

Ouagadougou, 26 septembre 2018
Le Chef de File de l’Opposition

Zéphirin DIABRE

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.