Afrique International

Mozambique: Les hommes chauves victimes de crimes rituels, déjà deux morts

Share Button

Les hommes atteints de calvitie sont devenus la nouvelle cible des sorciers dans le centre de la Mozambique, a mis en garde la police locale après le meurtre de deux personnes.

Après les albinos, les sorciers et guérisseurs ont jeté leurs dévolus sur les hommes chauves au point où la police mozambicaine a mis en garde la population contre des crimes rituels visant les personnes atteintes de calvitie.

La police a relevé le meurtre de deux hommes chauves à Milange, dans le centre du pays, à quelques kilomètres de la frontière avec le Malawi.

« L’un a été retrouvée la tête coupée et les organes retirés », a précisé Miguel Caetano, porte-parole des forces de l’ordre pour la province centrale de Zambézie.

Les suspects arrêtés sont deux jeunes Mozambicains d’une vingtaine d’années qui ont reconnu avoir été mandaté par des personnes en Tanzanie et au Malawi.

Les organes des victimes étaient destinés à des guérisseurs pour des rites magiques destinés à favoriser la fortune de ces mandataires, comme les albinos.

D’après l’ONU, plus de cent attaques contre des albinos ont été recensées au Mozambique depuis 2014, essentiellement dans le centre et le nord du pays.

Ajouter un commentaire