Afrique

Nigeria: Nouvelle grosse saisie de Tramadol

Share Button

Les douanes nigérianes ont encore opéré une saisie record de Tramadol. 35 conteneurs de ce médicament antidouleur, considéré comme une drogue et placé sous un régime de vente stricte, sont tombés dans les filets des douaniers.

Neuf des 35 conteneurs saisis ont été remis à la NAFDAC (National Agency for Food and Drug Administration and Control), qui a procédé à leur destruction pure et simple. Le pays de Muhammadu Buhari garde un œil spécialement ouvert sur Tramadol, placé au Nigeria sous un système de vente assez stricte. Cela, depuis 2010.

La vente du Tramadol n’est donc pas interdite au Nigeria, mais les conditions qui l’entourent sont fortement réglementées, à commencer par l’inévitable prescription médicale.

Tramadol a du succès et pour cause ; il coûte deux, voire, trois fois moins cher que la plupart des autres drogues. Et bien sûr, cette réalité ne maque pas d’attirer les aficionados de produits illicites, qui se l’arrachent dès qu’ils en ont l’occasion. D’ailleurs, plus de 70 % des Nigérians accros aux stupéfiants et qui se droguent à l’aide d’opiacés utilisent Tramadol, d’après le Réseau épidémiologique sur l’usage des drogues au Nigeria.

Un produit asiatique moins cher, facile à obtenir au marché noir

Pour se l’approprier, il suffit au Nigeria de faire un petit détour du côté des ‘‘pharmacies par terre’‘, ces étals de vente qui font partie intégrante du secteur informel et que l’on retrouve dans bon nombre de pays africians.

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.