Politique

Politique: “L’assemblée Nationale a votée une loi taillée à la taille de François Compaoré ” Eddie Komboigo

Share Button

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès(CDP) Eddie Komboigo a dénoncé mercredi lors d’une conférence de presse deux projets de loi axés sur la coopération judiciaires votée le 17 mai 2018 par l’Assemblée nationale.

Courant mai 2018, à l’Assemblée nationale, les députés ont adopté deux projets de loi. Le premier a porté sur la ratification de la Convention d’entraide judiciaire en matière pénale et le second est relatif à l’autorisation de ratification de la convention d’extradition entre le Burkina Faso et la France.

Lors du vote, le CDP a choisi le « Non ». Eddie Komboigo s’explique : « Nous ne sommes pas contre la manifestation de la vérité sur l’affaire Norbert Zongo, bien au contraire. Ce que nous fustigeons, c’est le fait de voter une loi taillée à la taille de François Compaoré », dont le nom ressort dans l’enquête de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo. Pour le président du CDP, « cette loi est la fille de la vengeance, qui creuse davantage le fossé entre les Burkinabè ».

Poursuivi pour « incitation à assassinats », François Compaoré lors de sa première comparution le 13 décembre 2017 avait répondu « non » à la question de savoir, comme la procédure l’exige, s’il consentait à être remis aux autorités judiciaires du Burkina Faso pour y être jugé.

Eddy Koimboigo souhaite la révision de la loi du 7 avril 2015, notamment en ses articles 135, 166 et 242, votée par le Conseil national de la Transition (CNT) et qui excluait certains caciques de l’ancien parti au pouvoir pour la course aux législatives, aux municipales et à la présidentielle.

c’est dans cette optique qu’une proposition de loi modificative a été introduite par les députés du groupe parlementaire CDP. Et toujours liée aux échéances électorales de 2020, le CDP souhaite que la participation des Burkinabè de l’étranger soit « une réalité », qu’ils puissent voter sur la base de la CNIB, de la carte consulaire ou du Passeport.

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.