Présidentielle au Cameroun : Paul Biya réélu avec 71,28 % des suffrages

Share Button

Le président Paul Biya, qui briguait à 85 ans un septième mandat consécutif à la tête du Cameroun, a été réélu avec 71,28% des suffrages exprimés, a annoncé lundi le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana.

Maurice Kamto, candidat de l’opposition qui avait revendiqué la victoire au lendemain du scrutin du 7 octobre, est deuxième avec 14,23% des votes, a ajouté M. Atangana lors de la proclamation officielle des résultats à Yaoundé retransmise à la télévision d’Etat.

Cabral Libii arrive en troisième place à 6,28%.

Un raz-de-marée électoral.

Vainqueur dans neuf des dix régions du Cameroun, Paul Biya a littéralement écrasé ses adversaires avec des scores officiels sans appel : 92,91% dans le Sud, 89,21% dans l’Éxtrême-Nord, 81,62% dans le Nord… Seule une région a échappé au raz-de-marée du président-candidat Biya : le Littoral, qui abrite la capitale économique, Douala, où Maurice Kamto a gagné avec 38,60% des suffrages. L’opposant a perdu dans l’Ouest, sa région d’origine, derrière Paul Biya.

Les résultats ne peuvent plus être contestés.

L’annonce des résultats intervient deux semaines après le vote : au Cameroun, le Conseil constitutionnel étudie les recours post-électoraux avant de proclamer les résultats officiels quinze jours après le scrutin. Ils ne peuvent plus alors être contestés. Dimanche, une manifestation à Douala, souhaitée par un député de l’opposition pour “dénoncer les fraudes massives et honteuses” qui ont marqué le scrutin selon lui, avait été interdite et empêchée. Une trentaine de personnes ont été arrêtées sur les lieux.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.