Rap: Kouakadry revient en force avec « Funambule »

Share Button

De son vrai nom Kouanda Karim Idrys, l’artiste burkinabé rédisant à l’exagone vient de sortir son deuxième cru. Il s’agit de « Funambule », un album composé de 12 titres, dont le titre far de son 1er album « Ouagadougou ». C’est ce samedi 6 mai 2017 autour de son concert dédicace que l’ancien membre du groupe « Afroya » a dévoilé son oeuvre musicale.

« Au delà de faire écouter et conseiller, il faut faire danser les gens »

C’est l’une des confessions de l’artiste qui revient cette fois ci, en force, après avoir « pris le temps de suffisamment se préparer ». Car de ses propres dires, ce qui a fait défaut au niveau de son 1er album, qui n’est pas un échec pour autant, c’est le défaut de promotion, de moyens de promotion.

Pourquoi « Funambule »

« Funambule » laisserait penser que l’artiste est un équilibriste qui « se cherche ». Ce n’est pas cette définition qui a animé kouakadry, car cela signifie que « j’ai eu beaucoup d’obstacles sur mon chemin mais je m’en suis toujours sorti ». Il explique ainsi qu’une fois reparti en France, il fallait d’abord lutter pour vivre réellement afin de trouver de quoi sortir un album de qualité ». C’est ce qui aurait justifié ce long intervalle entre le 1er et le deuxième album.

Composé de 12 titres, l’album fait danser et par la même occasion, n’occulte pas une des valeurs fondamentales du rap: dénoncer, concientiser. On y trouve des titres comme « Consoler », « Baby », « Ici et là-bas », « Elle est belle », « Dictature » « Champion d’Afrique »et bien sûr « Funambule ».

Mini-Biographie:

L’artiste regroupe plusieurs années d’expériences dans les groupes de rap qu’il a lui même créés, dans lesquels il a contribué afin de leur donner les concepts fondamentaux qui leur ont permis de s’épanouir musicalement. Il s’agit des groupes « Attentat » qui a marqué le hip hop burkinabé entre 1998 et 2001 et « Afroya » entre 2002 et 2004. Aujourd’hui, Kouakadry encourage des jeunes à travers leurs projets musicaux au sein de l’association A.K.P (Association Kouakadry Theplay).

L’album est vivement conseillé, « le titre immigré, bien illustré et d’actualité ».

O. Aristide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.