Remise à plat des salaires de la fonction publique: une conférence a partir du 28 Février 2018

Share Button

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a rencontré, le vendredi 23 février 2018 à Ouagadougou, une délégation de l’Unité d’action syndicale (UAS). Il s’est agi pour le chef du gouvernement, de faire un briefing du processus de refonte du système de rémunération des agents de la fonction publique, annoncé par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion de son discours à la Nation en fin décembre 2017. 

Le gouvernement burkinabè veut donner forme à l’annonce faite par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion de son discours à la Nation en fin décembre 2017, sur la réforme du système de rémunération des agents de la fonction publique.

A cet effet, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, accompagné de quelques membres de son gouvernement, a échangé avec une délégation de l’Unité d’action syndicale (UAS) sur le sujet, le vendredi 23 février 2018, dans la capitale burkinabè.

A l’issue de la rencontre, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Promotion sociale, Seyni Ouédraogo, a donné des détails sur le processus que le gouvernement entend mener. «A partir du 28 février, il est prévu une conférence nationale qui va regrouper les acteurs syndicaux et les autres forces vives de la nation afin de dégager le diagnostic de la situation du système de rémunération», a-t-il dévoilé.

Après cette rencontre, a poursuivi le Pr Ouédraogo, chacune des composantes aura un délai de 3 semaines pour faire des propositions en vue de la résolution des difficultés qui seront relevées.

«Lorsque nous aurons recueilli les amendements des parties prenantes, une conférence générale sera organisée courant mois de mars, pour discuter des propositions faites par chacune des parties», a-t- précisé.

Le ministre en charge de la fonction publique a, toutefois indiqué que le gouvernement a opté pour une démarche participative par ce qu’il n’entend pas intervenir dans le processus avec des propositions toutes faites.

Il a, par ailleurs, précisé que les principes de transparence, d’équité, de justice et de cohérence seront les maîtres- mots du processus de réforme du système de rémunération.

De son côté, le président du mois de l’UAS, Blaise Augustin Hien, a indiqué qu’il s’agit d’une série d’informations que les membres du gouvernement ont bien voulu donné en premier lieu au mouvement syndical. «Nous leur avons dit que comme ce sont des informations, nous allons nous retrouver, les analyser et c’est à l’issue de cette rencontre que le mouvement syndical donnera sa position sur cette question », a-t-il déclaré. M. Hien a, en outre, souligné que sa délégation a profité de l’occasion pour rappeler au Premier ministre un certain nombre d’engagements notamment, la tenue de la rencontre gouvernement-syndicats. «Nous lui avons fait savoir qu’il y a également des courriers qui sont en souffrance. Il a promis de répondre et il a aussi laissé entendre que dans quelques mois, nous pourrons nous rencontrer dans ce cadre des rencontres gouvernement-syndicats», a relevé le porte-parole de l’UAS.

Sidwaya

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.