Santé: Le SYNTSHA mécontent du gouvernement

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale était face à la presse ce vendredi matin afin de faire le bilan de la mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement-SYNTSHA du 13 mars 2017 et perspectives.

Selon le secrétaire général du syndicat, les travailleurs de la santé humaine et animale ont trop patienté mais le gouvernement continue de faire la sourde oreille concernant leur plate forme revendicative.

“Le dialogue tant prôné par le pouvoir n’est qu’une poudre jetée sur nos yeux pour mieux bafouer nos droits les plus élémentaires”, selon Pissyamba Ouédraogo, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale.

Le SYNTSHA indique que “le gouvernement portera seul l’entière responsabilité des conséquences du blocage actuel du traitement de ses revendications car les travailleurs ont suffisamment patienté et ne manqueront pas de prendre leur responsabilité”.

En rappel, la plate-forme revendicative porte entre autres sur les questions des conditions te travail, les questions relatives aux carrières et rémunérations…

Selon  Pissyamba Ouédraogo au niveau des projets de statut particulier et du RIME du ministère des ressources animales et halieutiques (MRAH), des projets de textes sont élaborés depuis août 2017, mais peine a être appliqués.

“Le non reversement des attachés de santé et des conseillers d’élevage en A1 ne permet pas de clarifier la situation des conseillers d’élevage reclassés en A3. Les engagements pris par le gouvernement dans le protocole d’accord à relire la grille indemnitaire de 2014 au profit des travailleurs en général ceux des ressources animales et halieutiques en particulier sont remis en cause”. a confié le Secrétaire Générale

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.