Société

Santé: Les CSPS de Tansila fermés jusqu’à nouvel ordre

Share Button

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) section des Banwa a ordonné le lundi 10 août 2018, à ses militants, la fermeture de tous les CSPS de la commune de Tansila et ce, jusqu’à nouvel ordre. 

Cela, suite à une fausse couche de Berthe Sara, une habitante du village de Kouneni, et qui a provoqué une furie des habitants.

L’affaire remonte au 1er septembre 2018 où Drissa Sabo maïeuticien de Kouneni aurait référé dame Berthe Sara en état de grossesse au CMA de Solenzo en vue d’une meilleure prise en charge.

Selon Sié Dah, porte-parole du SYNTHSA/Banwa, la dame référée aurait refusé de se rendre au CMA de Solenzo et se serait retrouvée au CSPS de Douma puis à celui de Tansila.

Le refus de la dame de suivre la référence et le temps perdu pour une meilleure prise en charge, selon M Da, a conduit à l’accouchement d’un mort-né, au CSPS de Tansila ; toute chose ayant remonté les villageois qui incriminent le maïeuticien.

L’agent incriminé se sentant donc en insécurité s’est réfugié, le 4 septembre chez son épouse au CSPS de Kellé, à 37 kilomètres de Tansila.

La menace était grandissante tant et si bien que le maire et le médecin chef du district sanitaire de Tansila ont été saisis.

Ainsi, le 6 septembre une délégation composée du premier adjoint au maire, de la gendarmerie et de la police ont rendu visite à Drissa Sabo, à Kellé et ce dernier a rejoint Solenzo après la demande de pardon à la population par la délégation.

En guise de protestation, le SYNTHSA a lancé ce mot d’ordre de fermeture des CSPS qui, jusqu’à hier étaient toujours fermés.

AIB

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.