Sénégal : Révélation de l’ex ministre des affaires étrangères sur les projets des terroristes dans le Sahel

Share Button

L’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio, fait une grosse révélation sur les projets des mouvements terroristes en Afrique, notamment dans le Sahel.

Invité à l’émission « le Grand Jury » de la Rfm de ce 20 août 2017, l’ancien patron de la diplomatie sénégalais a déclaré que « les terroristes ont un objectif qui est d’avoir un khalifa islamique dans le Sahel à l’horizon 2025 », a-t-il dit .

Poursuivant, le Docteur en Communication révèle que « ils (les mouvements terroristes) continuent le harcèlement systématique au Mali malgré la présence de toutes les forces », note l’ancien ministre.

Et Cheikh Tidiane Gadio d’ajouter que la meilleure façon de lutter contre ces fauteurs de troubles, « c’est d’élargir le G5  au Sénégal ».

« C’est une grave erreur de ne pas inclure le Sénégal dans le G5 . J’ajoute qu’un projet sur le Sahel sans le Sénégal, l’Algérie, le Maroc, le Nigéria et le Cameroun, est parti pour être un projet handicapé au départ ».

Précisant sa pensée sur sa proposition du concept deG5+5,Cheikh Tidiane Gadio  indique que « le Sénégal, le Maroc, qui est l’un des plus grand pays en renseignement, l’Algérie, qui a la plus grande expérience de lutte contre le terrorisme avec les tragédie de 1990 avec plus de 150 mille morts », soutient-il.

Avant de conclure en disant qu’ « on ne peut pas négliger le Nigeria qui a le plus grand Pib en Afrique et le Cameroun qui est une puissance sous-régionale en Afrique de l’ouest ».

Ajouter un commentaire