Société: le Divorce entre Safiatou Lopez et Saran Séré Sérémé

Share Button

Que se passe t-il entre Safiatou F. LOPEZ ZONGO Présidente Cadre de Concertation National des OSC et la nouvelle médiateur du Faso, Saran Séré Sérémé. En tout cas, les relations ne semblent plus au beau fixe entre ces femmes très proches il y a seulement quelques temps. En témoigne cette publication de Safiatou Lopez faisant allusion à Saran Séré Sérémé sur sa page facebook. 

Je viens par ces lignes pour vous demander de m’aider à trouver des réponses dans la polémique actuelle autour de l’ex présidente de PDC, nouvellement élue médiateur du Faso. Ces personnes se sont suivies comme pour aller régulariser leur situation matrimoniale à la mairie, ils font un accident sur la route, et au lieu de remercier le Tout Puissant d’être sorties indemnes, ils m’accusent d’être l’auteur de leur accident. Un profil dénonce 10 millions que Mme aurait reçu pour faire libérer Inoussa KANAZOÉ et on m’accuse. Certains se prennent trop au sérieux dans ce pays, moi je vais perdre mon temps pour faire un faux profil pour vous dénoncer? Si j’ai quelque chose a vous dire, je peux le faire a travers la presse, ou via cette page. Il ya peu, on s’est servi de moi pour raviver des relations amicales qui étaient presque mortes, et une fois qu’on a eu le rapprochement, on crée réseau dignité pour me calomnier, me diffamer, me traiter de tous les noms. Ce que je n’ai jamais daignée répondre.

Il ya très peu on m’appelle pour un soit disant rapprochement et me présenter des excuses, en me disant que le procès intenté par réseau dignité contre ma personne est pédagogique, et rien d’autres, et que l’on a payé les frais d’avocat pour eux parce qu’ils sont venus dire qu’ils n’ont pas des moyens à cet effet. Trois jours après, jour qui était prévu pour mon procès, on chasse toutes les femmes venues me soutenir, même à côté de la clôture, on les chasse comme des animaux. Je vous informe qu’elle a affirmée avec moi au tel avoir envoyée un message à sa sœur pour lui dire que précédemment elle m’a laissée venir avec des chevaux salir le palais de justice. Ce qui n’est pas vrai, les chevaux sont venus après, juste pour me soutenir parce que j’ai moi même 3 chevaux et ceux qui s’en occupent sont venus me soutenir. Hier encore, le policier à la porte, nous a refusé l’accès avec mon véhicule, bien que je l’ai montré ma carte qui dit que je suis juge Assesseur Employeur au Tribunal de Travail, je change de porte, et à chaque fois que les vigiles voient ma carte et ouvrent, la police vient pour me congédier.

Il a fallu que mon avocat vienne intervenir pour qu’ils acceptent de me laisser rentrer. La queue qu’il t’avait à la porte qu’ils ont renvoyés tout le monde, était longue de 300-400m, avec une fouille, qui, avec bcp de chance m’aurait permis d’avoir accès au palais, que 3h après. Je rentre, on appelle le dossier, et on attend, de 8h jusqu’à 20h32, on nous dit que ça sera reporté, je sors. Arrivée à ma voiture, on me fait rappeler qu’ils vont retenir, mais quand on rentre, on nous dit que ça sera reporté au 20. Je vous rappelle que la semaine prochaine est uniquement réservée aux dossiers des accidentés. Les avocats ont relevé cela, le procureur a aussi dit que tous les dossiers du jour renvoyés, ont été mis au 27. Mais non, mon dossier a une particularité, il sera retenu au 20, seul dossier qui sera jugé avec les accidentés. La meilleure, quand on m’a appelé à la barre, Mme la procureur était calée derrière, alors mon dossier que la grande sœur a manigancée avec réseau dignité, est un dossier particulier, et l’autorité se devait d’y être.

C’est une bassesse qui ne dit pas son nom. Comme on oublie facilement. Je prends le Peuple Burkinabè et l’opinion internationale à témoin, que mon pays court un danger, à tous les niveaux, je m’étais un peu mis de côté et ceux qui n’ont rien dans leurs petites têtes disent que c’est à cause de dignité. Mais certaines personnes de bonnes foi, ont fait un travail louable, mais vous demander de comprendre sera trop vous demander. Il est clair je tiendrai une conférence de presse prochainement pour tout expliquer, mais je tiens ici à vous dire, qu’il sera imprudent de réveiller le lion qui dort. Alors chers frères et sœurs, c’est juste une petite partie que je n’ai pas pu attendre la conférence pour sortir. Aux policiers qui étaient à la porte, surtout celui qui était à la grande porte, si on t’envoi il faut savoir t’envoyer. On te demande d’empêcher une personne de rentrer, la personne te montre une carte qui prouve qu’elle est de la maison et tu persistes pour la renvoyer comme un chien. Dans cette jungle, personne ne sera épargné, continuez à jouer le jeux de ces politiciens, un jour vous le regretterez. Pour ma part, je crois qu’il est temps que je dise ma vérité et que le peuple juge. A ceux-là qu’on instrumentalise demain n’est pas loin.

Vous ne faites que montrer mon importance, à quel point vous avez peur de ma modeste personne. L’injustice a frappée à la porte du Burkina, on n’a pas demandé avant d’ouvrir et elle est rentrée et pire s’est installée et écrase notre peuple. Comme je l’ai dit, si nous les laissons faire, ils anéantiront tous nos acquis, qu’on a pu acquérir au prix du lourd Tribu. Peuple du Burkina Faso, au moment où les magistrats étaient contre moi, certains se sont réjouis et je les ai dit que personne n’allait échapper. Hier Zaida y était et tout le monde a vu ce qui s’est passé, alors aujourd’hui c’est zaida, c’est Lopez, demain à qui le tour? À vous de voir. Dieu nous guide et nous protège.

Ajouter un commentaire

Tahirou Bationo

Avec ses 15 années d’expertise dans le monde audio-visuel , il est titulaire d’un MASTER en communication.
btahirou81@gmail.com