Sport :Tour du Faso ,la grande boucle nationale aura bel et bien lieu

Cette fois c’est sûr, le Tour cycliste international du Faso, 28e du genre, aura bel et bien lieu. L’information a été portée aux hommes de médias, le jeudi 15 octobre 2015, au cours d’une conférence de presse animée par les premiers responsables de la petite reine nationale à Excellence Hôtel.

//

Après une année d’impasse due à la propagation galopante de la maladie à virus Ebola, l’incertitude planait encore sur cette édition consécutive au putsch qui a mis en émoi le «pays des Hommes intègres». C’est pour dissiper les doutes que le comité national d’organisation du Tour cycliste international du Faso a tenu une conférence de presse hier pour confirmer la tenue de la présente édition. “Je suis fier d’annoncer que le Burkina tient à son Tour. Les autorités de la Transition n’ont pas eu de doute. Toutes les mesures ont été prises pour que le Burkina tienne à cet engagement sportif. Ce sera une édition de la renaissance”, a lancé avec des mots empreints de fierté, le président, Alassane D. Ouangraoua, dans sa déclaration liminaire. La 28e édition du Tour du Faso se déroulera du 30 octobre au 8 novembre 2015, soit un total cumulé de 10 étapes. La présentation des équipes aura lieu le jeudi 29 octobre. La direction de course qui a dévoilé le parcours fait ressortir 1310,5km de distance de course, 574km de distance de transbordement, soit une distance totale de 1884,5km. Cette année, le Tour visitera les régions du Centre, du Nord, du Plateau central, du Centre-Nord, du Centre-Ouest, de la Boucle du Mouhoun et de l’Ouest. Si le Burkina présentera trois équipes sur la route du Tour, il sera accompagné d’autres nations comme la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Mali, le Cameroun, la RDC, le Maroc, l’Algérie, la Suisse, l’Allemagne et les Pays-Bas qui ont déjà confirmé leur participation. La Belgique, le Gabon, l’Egypte, l’Erythrée, le Togo et l’Afrique du Sud restent toujours en attente de confirmation. Pour présenter encore une bonne figure (le Burkina est détenteur du maillot jaune du dernier Tour du Faso), la direction technique nationale a déjà procédé à une présélection de 25 coureurs dont 18 seront retenus au final pour la compétition, a fait savoir le président de la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC), Alassane D. Ouangraoua. Selon le directeur de course, Laurent Bezault, cette édition ne manquera pas de piquant avec l’annonce de la participation des grands ténors du cyclisme continental. “Nous sommes dans une année pré-olympique et comme le Tour du Faso est inscrit dans le calendrier de l’UCI, cela permettra aux différents pays d’engranger des points qui servent à fixer la hiérarchie qui est un critère de sélection pour les Jeux olympiques. Il y a aussi la rivalité sportive entre le Maroc et l’Algérie qui se disputent les classements individuels par rapport à l’Africa Tour qui pourra aussi relever le niveau technique de la compétition”, a souligné le directeur de course de la grande boucle nationale. Ce 28e Tour du Faso qui amorce une refonte à son organisation a un budget estimatif de 500 millions de FCFA. “Dans ces 500 millions, nous allons déduire 50 millions pour éponger les impayés qui concernent la logistique, les hôtels et les per diem”, a confié le président de la FBC. Avec les attaques djihadistes, la question sécuritaire a aussi taraudé l’esprit des journalistes. Le secrétaire permanent du Tour du Faso, Rasmané Sawadogo, s’est fait vite rassurant : “Le ministre des Sports a adressé une correspondance au chef d’état-major général des armées pour demander le renforcement de la sécurité pas seulement au niveau des villes ou des zones à risque mais sur tout le parcours et également au niveau des hébergements, des points d’animation, des départs et des arrivées”. Aucune inquiétude à ce niveau n’a été soulevée ni par les pays ayant déjà confirmé leur participation ni ceux encore en attente de confirmation. Le seul hic, selon le président du comité d’organisation, réside au niveau des sponsors. “Sans sponsor, pas de course. Et dans notre contexte, la décision tardive de l’organisation du tour a écourté les délais pour démarcher auprès des sponsors mais les partenaires ont marqué leur accord pour accompagner le Tour du Faso. Ils ont compris qu’il fallait sauver l’épreuve”, confiera-t-il. Malgré la conjoncture, les principaux maillots du Tour ont déjà trouvé preneur, fera remarquer Francis Ducreux. Ainsi le maillot jaune est parrainé par la LONAB et le ministère des Sports et Loisirs, le maillot vert par TOTAL qui habille également l’équipe du Burkina A. Le maillot des points chauds est la propriété de Castel Beer et la SODIBO, le maillot du plus jeune échoit à Lafi. D’autres sponsors maillots comme Canal+, UNICEF, CFAO avec Yamaha, la Coopération Française, Burkina Equipement, Cim Burkina ou le Port autonome de Lomé ont aussi joint leur image à ce Tour 2015 dit tour de la Transition.
Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.