Share Button

Des individus non encore identifiés auraient abattu dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 octobre 2017, aux environs 22h30, à Djibo, un quadragénaire du nom de Amadou Dicko. Ce dernier est rentré de Tunisie en 2011, où il a étudié l’arabe. Amadou Dicko est promoteur de plusieurs écolesLa suite …..

Share Button

Le commandant de la Force Barkhane, le général de division Xavier de Woillemont a indiqué mardi à Ouagadougou qu’il n’y a aucune certitude sur la présumée mort du prédicateur burkinabè Ibrahim Malam Dicko, chef du groupe terroriste Ansarul Islam. «Nous ne pouvons ni confirmer ni infirmer l’information faisant état deLa suite …..

Share Button

Deux individus qui sont passés, il y a quelques jours, dans plusieurs écoles du Soum où ils ont proféré des menaces de mort contre des enseignants étaient bien présents dans le public à la mairie de Djibo lors de la rencontre, lundi 6 mars, avec la délégation gouvernementale, ont confirméLa suite …..

Share Button

La famille de l’enseignant et directeur d’école abattu le 3 mars a organisé ce dimanche un doua pour le repos de son âme, à Bourzanga (province du Bam). «Nous nous en remettons à Dieu, parce que quelque part, il était écrit que notre fils allait quitter le monde des vivantsLa suite …..

Share Button

Onze militaires maliens ont été tués et cinq blessés tôt dimanche matin au cours d’une attaque contre la base militaire de Boulikessi, dans le centre du Mali, près du Burkina Faso, a annoncé le ministère malien de la Défense dans un communiqué lu à la télévision. “Des hélicoptères de l’opérationLa suite …..

Share Button

Simultanément aux attaques de Baraboulé et Tongomael, la localité de Diguel elle située à 50 Km de Djibo, a également été la cible d’individus non encore identifiés dans la nuit de lundi à mardi. La préfecture et la mairie de Diguel ont subi des tirs aux environs de 1 heureLa suite …..

Share Button

Les attaques de Baraboulé et Tongomael qui ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi ont été revendiquées par le groupe terroriste du burkinabé Malam Dicko. Une radio de la place fait état de véhicules emportés par les assaillants. « Toutes les motos qui étaient garées au commissariatLa suite …..