Les hauts gradés des forces nationales, ceux qui tiennent les devants de la hiérarchie militaire et paramilitaire sont sérieusement présumés co-auteurs du coup d’état de septembre 2015. Les patrons de la gendarmerie, de la police, de l’armée de l’air et plus loin le grand patron, à savoir le général ZagréLa suite …..

Beaucoup de questions sont restées sans réponse sur le putsch manqué du Général Gilbert Diendéré . la principale question à laquelle tente de répondre la majorité des burkinabé en s’adonnant une gymnastique intellectuelle à l’exception de ceux qui sont dans le cercle des Dieux est “pourquoi”? . M’ba Michel ,La suite …..

Les jeunes militaires qui avaient outrepassé les ordres du commandement militaire pour en découdre avec le RSP lors du Putsch du Général Gilbert Dienderé sont aujourd’hui dans de salle drap. En effet si on en croit nos confrères du journal Mutations ces derniers sont aujourd’hui isolés voire marginalisé par le commandement militaire.La suite …..

Poursuivi par la justice burkinabé pour, entre autres, « attentat contre la sûreté de l’État » et soupçonné d’avoir soutenu le coup d’État manqué du 17 septembre 2015 mené par le général Gilbert Diendéré, Djibril Bassolé a saisit le groupe de travail de l’ONU pour détentions arbitraires   « Nous considérons que c’est nécessaire car la justiceLa suite …..

La cérémonie d’hommage aux victimes du putsch de septembre 2015 au cimetière de Gounghin a été marquée par le refus des parents des victimes d’assister à ce qu’ils ont qualifié de «mascarade» corroborant cela par un refus de saluer les autorités qui effectué ont le déplacement sur les lieux. PrésentsLa suite …..

Le deuxième vice président du CDP, Léon Koné a bénéficié depuis ce mardi 19 juillet 16 une liberté provisoire. Sa mise en liberté provisoire fait suite à celle de plusieurs autres inculpés, notamment des chefs militaires de l’ex RSP comme le commandant Azize Korogo, les capitaines Abdoulaye Dao et OussèneLa suite …..

La libération de Eddie Komboigo semble avoir outré l’opinion insurgée. Elle a conduit le président du Faso, Roch Kaboré, à New York, à faire une sortie, sous l’angle de l’humour, dont après coup, on se rend compte qu’il aurait pu faire l’économie. La détestation peut elle fonder une procédure deLa suite …..